En direct

A Bordeaux, retour à la normale pour les investissements
Le stade Matmut Atlantique sera transféré à la Métropole par la ville de Bordeaux. - © © Francis Vigouroux Perspective / Vinci

A Bordeaux, retour à la normale pour les investissements

Bertrand Escolin (Bureau de Bordeaux du Moniteur) |  le 21/12/2016  |  ProfessionArchitectureCultureRéglementationBâtiment

Après un pic à 120 millions d’euros en 2016, notamment dû au financement de plusieurs gros chantiers municipaux comme la Cité du Vin, le muséum d’histoire naturelle et surtout le stade Matmut -objet d’un PPP-, la Ville renoue avec un budget d’investissement d’étiage, autour de 70 à 80 millions d’euros annuels.

«Un choix stratégique dans un contexte budgétaire très contraint» explique Nicolas Florian, adjoint chargé de l’élaboration de ce budget municipal 2017. «Les dotations de l’Etat continuent de baisser, sur la période 2013-2017, la perte cumulée de la dotation globale de fonctionnement est de 61,8 millions d’euros» explique l’adjoint. Les charges, quant à elles, continuent de grimper (temps d’activité périscolaire, revalorisation des carrières) et, surtout, le transfert de compétence entre ville et Métropole s’accompagne d’un décalage de transfert de charges. «Les compensations des transferts des dépenses d’investissement de la Ville à la Métropole sont imputées en dépenses de fonctionnement» précise l’adjoint, qui en tire immédiatement la conséquence: «la part investissement des transferts opérés depuis 2014 à la Métropole représentait en 2016 environ 9 millions d’euros, montant dorénavant entièrement imputé en fonctionnement et pesant donc directement sur l’épargne dégagée.»

Bref, une épargne nette négative, sauf si l’amendement au Parlement en discussion en cette fin d’année permet que la part de compensation des transferts en 2017 qui relèvent de l’investissement (6 millions d’euros) puisse être inscrite en section d’investissement. «Ce qui allégerait d’autant le budget de fonctionnement et améliorerait notre autofinancement.

Transfert au Matmut Atlantique

«En attendant, précise Alain Juppé, la Ville de Bordeaux ne transférera à la Métropole au titre des équipements d’intérêt métropolitain, ce que prévoit la loi, que le stade Matmut Atlantique. Une opération neutre financièrement pour la Ville et la Métropole». Bien que ce transfert ait fait l’objet de débats houleux au dernier conseil municipal de 2016, le maire répond: «nous y sommes contraints par la loi Notre et d’autres équipements culturels et sportifs sur d’autres communes seront également transférés à la Métropole au 1er janvier prochain.»

Maintenir l’investissement

Côté ville de Bordeaux, les recettes 2017 devront s’établir à 367 millions d’euros, les dépenses de fonctionnement s’élèveront à 340 millions d’euros. Pour les dépenses d’investissements, précise l’adjoint «la ville doit maintenir une capacité d’investissement autour de 77 millions d’euros par an en moyenne pour les prochains exercices budgétaires». «Il s’agira essentiellement, précise Alain Juppé, de poursuivre les opérations d’aménagement qui induisent la livraison de nouveaux équipements pour préparer l’accueil de nouveaux habitants». Mais aussi de mises aux normes (accessibilité) et d’entretien du patrimoine communal: «sur la mandature, poursuit Alain Juppé, ce n’est pas moins de 520 millions d’euros de crédits de paiement qui devraient être programmés et participent au soutien du tissu économique local». Citons dans les priorités de fin de mandat: l’ouverture d’équipements de proximité nouveaux (crèches, écoles, médiathèques, équipements sportifs, etc.) et d’un renforcement des métiers de la proximité et de la sécurité. En 2017, le programme d’équipement s’élèvera à 82 millions d’euros. Qui concernent plusieurs écoles en travaux, la rénovation du Muséum d’histoire naturelle, de la salle des fêtes du Grand Parc et de la bibliothèque de Caudéran.

Commentaires

A Bordeaux, retour à la normale pour les investissements

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX