En direct

A Bordeaux, la justice vient d’en haut

Florent Lacas |  le 31/05/2013  |  Gironde

Le moniteur N° 4931 du 29 mai 1998

En mai 1998, la ville de Bordeaux réceptionne l’extension de son palais de justice, imaginée par l’architecte Richard Rogers. «Le Moniteur» de l’époque y revient dans son «Panorama architecture». «Traditionnellement attachée à son patrimoine ancien, Bordeaux a osé l’architecture high-tech pour réaliser cette extension», explique le magazine. Sept salles d’audience ont été réalisées en coque de red cedar. «L’inventivité technologique réside dans la fabrication de ces coques. Sur une structure de pétale de béton préfabriqué, les sept coques sont composées d’une structure en lamellé-collé. À l’extérieur, des lames de red cedar de 12 à 14 mètres de long épousent la forme conique par la contrainte du clouage», explique «Le Moniteur».

Tout a été fait pour plonger ces salles d’audience dans l’ambiance solennelle propre à un tribunal. Leurs parois sont revêtues de panneaux de contre-plaqué avec un placage en érable. Elles sont par ailleurs protégées des bruits de la rue par une barre de bureau R 5. Enfin, dans ce lieu où des hommes doivent rendre un jugement, la lumière vient d’en haut. «Diffusée sur les parois à partir d’un oculus zénithal, la lumière renforce la sensation de recueillement.»

Rabot Dutilleul teste les 32 heures

En mai 1998, la réforme des 35 heures de Martine Aubry, alors ministre de l’Emploi et de la Solidarité, est déjà sur les rails. Alors que les entreprises françaises se demandent de quelle manière elles vont s’inscrire dans ce nouveau contexte, la société Rabot Dutilleul fait montre d’une certaine avance : depuis l’été 1996, elle teste les... 32 heures ! «Nous n’avions pas le choix, explique Jean-Pierre Sternheim, PDG de l’entreprise. Soit nous diminuions la durée du travail, soit nous supprimions 80 emplois. Comme nous ne voulions pas licencier, nous avons préféré réduire de 20 % la durée du travail pour résorber nos sureffectifs.» Deux ans après la mise en oeuvre des 32 heures, elle tire un bilan positif. «En plus d’avoir sauvegardé nos emplois, nous avons embauché 40 salariés supplémentaires ; l’accord nous a permis d’obtenir des marchés que nous n’aurions pas pu prendre sans la nouvelle organisation du travail en deux équipes.»
Nouvelle organisation qu’il n’a pas été simple d’imposer. «Travailler treize heures par jour au lieu de huit nous a permis d’aller plus vite pour l’exécution des chantiers. Mais cela exige une meilleure préparation en amont et une organisation précise des deux équipes en continu, lesquelles doivent être parfaitement dimensionnées pour travailler indépendamment l’une de l’autre», explique Jean-Pierre Sternheim. Le dirigeant voit un autre avantage à ce mode de fonctionnement, qui est la disparition des heures supplémentaires du fait de la baisse de l’horaire collectif ramené à 27 heures l’hiver et 33 heures l’été.
La CGT a toutefois une vision moins rose de la situation. «C’est une vraie catastrophe !, estime l’un de ses membres. Les salariés perdent sur tous les plans, sur les salaires, les heures supplémentaires, leurs conditions de travail se sont détériorées et certains salariés sont mis au chômage partiel. Nous voulons les 32 heures payées 39 sans annualisation.»

Commentaires

A Bordeaux, la justice vient d’en haut

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur