En direct

A Bordeaux, la Cité des civilisations du Vin ne restera pas en carafe…
La Cité dans son site... - © © Cité des civilisations du Vin / X-Tu

A Bordeaux, la Cité des civilisations du Vin ne restera pas en carafe…

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 16/01/2014  |  ArchitectureGirondeParisFrance entière

Tandis que le chantier de construction de la future Cité des civilisations du Vin commence à Bordeaux (Gironde), les architectes de l’agence X-Tu en précisent aujourd’hui davantage les contours…

Le projet a commencé à prendre corps voici quinze ans déjà… Aujourd’hui, la préparation du terrain est achevée. Trois cents pieux ont été implantés dans le sol. La dalle du rez-de-chaussée est progressivement coulée et les visiteurs - attendus en nombre - seront accueillis dès avril 2016. Tels sont les principaux messages que tenaient à marteler les protagonistes de la Cité des civilisations du Vin - maîtrise d’ouvrage et architecte réunis – en détaillant à la presse le projet et son contexte, à la Maison de l’Aquitaine (Paris) ce jeudi 16 janvier 2014.

Assemblage

Nous voici donc rassurés. Le complexe de 14000 m2 est désormais « finalisé » dans toutes ses composantes. Les 63 millions d’euros de coût global de l’opération (auxquels devront s’ajouter 10 autres millions par an pour son fonctionnement) sont réunis au terme d’un savant assemblage qui associe l’Union européenne, l’Etat, la région, la CUB, la Ville, le Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux, et la CCI de la ville. Partenaires traditionnels auxquels il convient d’ajouter un mécénat privé constitué par 54 contributeurs répartis en quatre collèges de « Bâtisseurs d’honneur », « Grands bâtisseurs », « Bâtisseur privilèges » et simples « Bâtisseurs »…

Robe

La morphologie néo-torique de la Cité, si elle n’a pas manqué de faire jaser les uns et les autres, a été une nouvelle fois défendue par Anouk Legendre, architecte de l’agence X-Tu, qui en appelle, pêle-mêle, au site d’implantation « à proximité du fleuve, entre terre et eau », pour mieux expliquer son aspect « évanescent et mystérieux », à la « robe changeante », dont les formes volontairement « floues » expriment à la fois « l’âme du vin », et ce même vin  « que l’amateur fait délicatement tournoyer dans son verre pour l’aérer avant de le déguster »…

Le parcours d'exposition avec ses arcs en bois lamellé-collé...
Le parcours d'exposition avec ses arcs en bois lamellé-collé...

Livrée

Les matériaux utilisés ici feront la part belle au bois, avec une structure porteuse de 700 arcs en bois lamellé-collé (BLC) aux formes complexes, au verre et à l’aluminium. La livrée de l’édifice - « d’une rondeur sans couture, immatérielle et sensuelle » - sera en effet constituée d’une nappe fluide et continue de 900 éléments en verre serigraphié (Coveris) et de 3000 panneaux en aluminium perforé blond (Smac), couleur de la pierre bordelaise, « avec un maximum de pièces à courbure simple et de cintrage à froid » pour respecter l’enveloppe budgétaire.

Répartition des éléments du programme...
Répartition des éléments du programme...

Ivresse

A l’intérieur, le parcours de visite (3500 m2 d’exposition à parcourir en 3 heures environ), s’organisera autour de vingt-trois thèmes différents, dans une scénographie nécessairement « immersive et dynamique » qui entend convoquer tous les sens. Il culminera dans un belvédère-restaurant à 45 m de hauteur, avec vue imprenable sur la région, où prendra place un bar de dégustation. La fondation qui exploitera le lieu doit être créée prochainement. Elle mise, d’ores et déjà, sur 425 000 visiteurs par an (au minimum). Seront-ils séduits par le propos? On conviendra, quoi qu’il en soit, que ses architectes ont de la bouteille et, on le sait parfaitement : qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse…

Le belvédère sommital...
Le belvédère sommital...

Intervenants

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Bordeaux

Maîtrise d’œuvre : X-Tu, architecte mandataire. Casson Mann, scénographes. SNC Lavalin, BET. Ouest Coordination, SPS.

Bureau de contrôle : Véritas.

Principales entreprises : Groupement Vinci + GTM Bâtiment Aquitaine, Caillaud lamellé-collé, Fargeot lamellé-collé.

Commentaires

A Bordeaux, la Cité des civilisations du Vin ne restera pas en carafe…

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur