En direct

A Bordeaux, Hypérion se lance à l’assaut des cieux
Eiffage Immobilier, livre actuellement à ses occupants les 100 appartements de la tour Hypérion à Bordeaux. - © Alban Gilbert Photographe

A Bordeaux, Hypérion se lance à l’assaut des cieux

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 18/06/2021  |  RéalisationsEiffage ImmobilierEiffage ConstructionJean-Paul ViguierGironde

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Réalisations
Eiffage Immobilier
Eiffage Construction
Jean-Paul Viguier
Gironde
Bordeaux
Moniteur Innovation Day
Construction hors site
Valider

Eiffage immobilier, avec l'architecte Jean-Paul Viguier, livrent la plus haute tour résidentielle en structure bois de France…

Avec ses 17 niveaux et ses 100 appartements, la tour Hyperion à Bordeaux (Gironde) se présente comme la plus haute en structure bois de France. [Hyperion, dans la mythologie grecque n’est rien moins que l’un des douze Titans, fils de Gaïa et d’Ouranos, faut-il le rappeler? C’est également le titre d’un roman de Friedrich Hölderlin publié en 1797. NDLC].

Conçue par l’architecte Jean-Paul Viguier, l’édifice s’intègre dans un ensemble immobilier mixte de 182 logements, parc de stationnement, commerces et bureaux, le tout réparti sur 4 bâtiments.

Dûment étiquetée par l’Etat en tant que «Démonstrateur industriel pour la ville durable», cette construction mixte bois-béton haute de 50 mètres a été distinguée par un BIM d’Or en 2019 pour sa conception BIM.

L’opération a commencé en 2015, dans le cadre du développement de l’Opération d’intérêt national (OIN) Bordeaux Euratlantique, lorsque l’Etablissement public d’aménagement (EPA) Bordeaux Euratlantique a lancé, un appel à projets visant à construire une tour en structure bois d’une hauteur jamais réalisée en France pour accompagner la structuration de la filière bois.

 

Construction hors-site

 

Eiffage Construction réalisera l’opération en associant un socle béton sur 3 niveaux et un noyau béton, à une structure bois composée de poutres en lamellé-collé (BLC), de planchers en panneaux de bois lamellé-croisé (CLT) et 304 murs à ossature bois. Sa construction, en partie préfabriquée, a fait appel à plus de 1500 composants réalisés hors-site, dont les éléments de façade dans les ateliers de Savare, une filiale d’Eiffage Construction, assemblés en cinq mois.

L’édification d’Hyperion aura nécessité 1 400 m³ de bois massif en provenance de Nouvelle-Aquitaine (démarche écologique de circuit court et labellisé). Les déchets de bois ont fait l’objet d’une valorisation sur la plateforme de services mutualisés inter-chantiers Noé, mise en place par Eiffage et Suez en 2018. Cette opération de niveau E3C2, par la solution constructive retenue, stockera a minima 1400 tonnes de dioxyde de carbone sur sa durée de vie.

Sur le même sujet A Bordeaux, la tour Hypérion revêt ses façades et balcons

Commentaires

A Bordeaux, Hypérion se lance à l’assaut des cieux

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil