En direct

A Bayonne, les experts cherchent comment sortir de l’eau le pont-rail planté dans l'Adour

bertrand escolin |  le 09/05/2012  |  Ouvrage d'artEntreprisesTravaux sans tranchéePyrénées-AtlantiquesBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Ouvrage d'art
Entreprises
Travaux sans tranchée
Pyrénées-Atlantiques
Bâtiment
Transports mécaniques
Valider

Pour l'heure, seuls les huissiers et les experts des entreprises et des différents partenaires (SNCF, RFF, Bouygues Travaux Publics Régions France, Victor Buyck Steel Construction, Sarens…) ont examiné le pont sur l'Adour, dont un tronçon latéral est tombé samedi 5 mai. Objectif : sortir de l'eau rapidement le tronçon échoué et trouver les causes de l'accident.

L'accident survenu sur le pont ferroviaire sur l'Adour à Bayonne samedi 5 mai vers 17h a blessé deux soudeurs. Il s'agit de deux ouvriers portuguais d’une entreprise sous-traitante de Victor Buyck Steel Construction, société en charge des travaux de charpente métallique, aux côtés de  Bouygues Travaux Publics Régions France (mandataire, travaux de génie civil), NGE Génie Civil (travaux de génie civil) et Colas Rail  (travaux de voies). Les deux hommes réalisaient sur échafaudage une opération de soudage de deux éléments métalliques du pont. L'un souffre notamment d'un fémur cassé, et l'autre de fractures aux deux rotules.

En l'absence de témoin oculaire de l'accident, on ne peut que supputer que le tronçon latéral (A2) côté rive droite (500 tonnes), en cours d'assemblage au tronçon central, s'est désolidarisé de son appui temporaire (il était solidarisé par clamage au tronçon central A 3) et est tombé dans l'Adour, entraînant dans sa chute le tronçon A1 côté rive droite, tombé droit sur la berge. « La structure était assemblée mécaniquement, par boulonnage, avant de lancer les opérations de soudage, et les dalles béton étaient posées sur ces éléments de charpente métallique depuis une semaine. On ne sait pas ce qui s'est passé », explique Frédéric Ceresuela, responsable de la maîtrise d'œuvre chez SNCF.

Quelques mois de retard à prévoir

RFF assure que les blocs d'acier du pont ne sont pas entrés en contact avec le pont ferroviaire utilisé actuellement, qui se trouve à quelques mètres de distance. La circulation a pu être rétablie dès dimanche soir.

Première mesure arrêtée par les experts : le soudage du tronçon planté dans le fleuve aux appuis métalliques de sa pile, pour sécuriser le site avant de pouvoir le déplacer. Il a été réalisé en début de semaine. Des plongeurs doivent ensuite intervenir pour inspecter la partie immergée des tronçons et des piles d'appui. Selon la SNCF, il n'y aura pas d'expertise judiciaire, le procureur de Bayonne utilisant les rapports d'huissiers mandatés par les entreprises et bureaux d'études.

Une réunion de tous les acteurs est prévue la semaine prochaine pour valider une procédure de relevage de la charpente plantée dans l'Adour. « Il faut aller vite pour avoir des premiers indices sur les causes effectives de la chute ». Autre certitude, selon RFF « les tronçons sont sans doute réutilisables, seule l'expertise pourra le valider. Les appuis dans le fleuve sont intacts sauf la pile P1 qui présente quelques dégradations de béton au sommet, et nécessitera des reprises, mais ils n'ont pas bougé d'un millimètre ». Ce chantier de 40 millions d'euros, prévu pour une livraison en 2013, devrait logiquement prendre quelques mois de retard.

Commentaires

A Bayonne, les experts cherchent comment sortir de l’eau le pont-rail planté dans l'Adour

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur