En direct

A Batimat, questions sur les délais de paiement et la trésorerie
Interview de Didier Ridoret sur les délais de paiement - © © DR

A Batimat, questions sur les délais de paiement et la trésorerie

Nicolas Giorgi |  le 11/11/2011  | 

Loading the player ...

Dans le cadre du club Construire durable sur Batimat, une table ronde a permis aux acteurs du bâtiment de débattre  de la LME (Loi de modernisation de l'économie) et de ses trois ans d'application. Un tour d'horizon  de la réduction des délais de paiement et des difficultés qu'elle provoque dans la filière.

Jeudi 10 novembre, au sein du Club Construire durable, un débat a abordé  la question suivante : « Délais de paiement : bien négocier la sortie des accords dérogatoires ».  Autour de la table-ronde animée par Julien Beideler, rédacteur en chef délégué du Moniteur,  Didier Ridoret, Président de la Fédération française du Bâtiment (FFB) (http://www.ffbatiment.fr/federation-francaise-du-batiment.htm), Hugues Pouzin, Directeur général de la Confédération française du commerce interentreprises (CGI) (http://www.cgi-cf.com/), Laurent Martin-Saint-Léon, délégué général de la Fédération du négoce de bois et des matériaux de construction (FNBM) (http://www.fnbm.fr/° et Frédéric Leclair, CER France (http://www.cerfrance.fr/mon-espace/), conseiller d'entreprise bâtiment.

La LME : quel bilan ?

Didier Ridoret (Président de la FFB) : «L'application de la LME ne poserait pas de problème si la réduction des délais de paiement avait été uniforme, côté fournisseurs et côté clients. Or de ce côté, et malgré la loi, les délais de paiement se sont nettement allongé montrent les enquêtes de BTP Banque et de Cer France.»

Laurent Martin-Saint-Léon (FNBM): «  La LME a représenté un effort pour les négociants. Cette contraction ne pouvait qu'être brutale. Nos organisations ont su monter au créneau. Pour ce qui est du négoce, ça a été une révolution. Il a fallu faire face sans trop de casse, même s'il y en a eu quand même. Financièrement, l'année 2011 a permis de rattraper un peu ce qui a été perdu en 2009. Maintenant, des incertitudes pèsent toujours sur 2012. »

L'amendement Vautrin ?

Rappel : cet amendement en discussion au Parlement ouvre la porte à des délais supérieurs à 45 jours fin de mois.

Laurent Martin-Saint-Léon, FNBM : «  Cet amendement est un mauvais signal adressé au marché. Toute tentative de détricotage de la LME est une erreur selon nous. »

Didier Ridoret (FFB) : « Nous portons un regard assez dubitatif sur cet amendement   On ne peut pas dire que la saisonnalité de l'activité s'applique au Bâtiment comme c'est le cas des secteurs du jouet ou du jardinage. ».

Hugues Pouzin (CGI) : « Je pense qu'il faut plus s'orienter vers un accompagnement bancaire que vers un amendement qui tend au détricotage de la LME. Pourquoi revenir sur le cadre législatif actuel ? »

L'application des pénalités

Didier Ridoret (FFB) : « La gestion des comptes clients doit devenir régulière et naturelle. Est-ce que ce serait plus simple de se faire payer avec l'application des pénalités ? En certains cas, cela existe déjà avec les intérêts moratoires. De toute façon, il est toujours très délicat pour une entreprise de fâcher son client ! »

La dématérialisation des factures

Didier Ridoret (FFB) : « On y va petit à petit, la traçabilité officielle des factures est la voie de l'avenir, mais je ne pense que cela permette de réduire significativement les délais de paiement. »

Hugues Pouzin (CGI) : « Si vous n'avez pas d'équipe formée pour sortir la facture cela reste une solution incomplète. »

Le mot de la fin

Frédéric Leclair, CER France :  « Dans ces périodes de grande difficulté, il faut se parler. Le message que nous voudrions faire passer à nos adhérents est : communiquez davantage avec vos assureurs crédits et également augmentez le nombre de vos partenaires bancaires. »

LA LME :

•       Décembre 2008 : mise en place d'accords dérogatoires avec les principales organisations professionnelles de la filière. Objectif : mise en place progressive de la réduction des délais de paiement.

•       45 jours fin de mois à compter du 1er janvier 2012

Cet article fait parti du dossier

Artisans-entrepreneurs

Commentaires

A Batimat, questions sur les délais de paiement et la trésorerie

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX