Aménagement

A Avignon, l’urbaniste Joan Busquets présente les grandes lignes du projet Avignon Courtine-Confluence [diaporama]

Mots clés : Aménagement du territoire - Architecte - Bâtiment d’habitation individuel - ERP sans hébergement - Gares, aéroports - Métier de la construction - Transport ferroviaire

Le projet d’aménagement d’un quartier d’une centaine d’hectares mêlant logements, équipements publics et activités autour de la gare TGV d’Avignon prend forme. L’urbaniste et architecte catalan Joan Busquets a présenté le schéma d’aménagement basé sur le principe de seize «macro-îlots». Le premier entrera en phase opérationnelle en 2020.

A la confluence de la Durance et du Rhône, autour de la gare TGV d’Avignon (Vaucluse), va être aménagé un nouveau morceau de ville sur près de 100 hectares.

Plus de cent personnes étaient réunies ce 20 mars dans un des amphithéâtres de l’université d’Avignon et des pays de Vaucluse pour entendre l’urbaniste-architecte catalan Joan Busquets (agence BAU) exposer les grands principes du schéma d’ensemble et du plan de composition d’Avignon Courtine-Confluence, un futur quartier mixte qui doit accueillir à terme 7 000 habitants. Le projet urbain est une façon de régler la question de la structuration de la gare TGV. Construite dans un no man’s land, elle accueille 3,6 millions de passagers et a largement dépassé les objectifs de fréquentation.

Près d’un an après une première réunion publique dans le même lieu qui a servi à présenter l’équipe de maîtrise d’œuvre urbaine — composée de l’agence barcelonaise BAU (architecture-urbanisme) associée à Ilex (paysage), Arcadis (hydraulique) et Oasiis (environnement) —, Cécile Helle, maire d’Avignon, et Jean-Marc Roubaud, président de l’agglomération du Grand Avignon, ont à nouveau voulu présenter les principes d’un projet à horizon 2030. Les deux collectivités, qui maîtrisent à parité 30 hectares de ce foncier, veulent entrer en phase opérationnelle en 2020. C’est un projet phare. Les collectivités misent sur plusieurs atouts: la proximité avec le centre-ville, de grandes qualités paysagères, la présence de plus de 300 entreprises dans la zone existante de Courtine qui sera requalifiée pour l’occasion.

 

Axe civique

 

Le premier enjeu est de relier la gare TGV, située au nord, et la gare du centre-ville construite au XIXe siècle en dehors des remparts de la cité des Papes. L’axe civique, réservé aux transports en commun et aux modes doux, le fera. «La gare TGV est à 20 minutes à pied du centre-ville. Mais le système ferroviaire constitue une grande coupure. Nous proposons de créer une liaison de 3 kilomètres par un système de kiosques pérennes ou éphémères, abritant des espaces de services, de détente, etc.» a expliqué Joan Busquets.

Sur un axe est-ouest, un mail central interne au quartier sera créé en complément. «A dominante minérale et ombragé, ce sera un axe commerçant qui pourrait accueillir un marché, des terrasses, des cafés, etc.», a poursuivi l’architecte-urbaniste.

Le Catalan propose également de transformer en boulevard urbain la rocade d’Avignon qui entoure la ville du nord au sud en passant par l’ouest. La transformation se fera depuis le pont de Gigognan jusqu’au giratoire de la gare. «Elle représente une véritable fracture urbaine. Nous proposons de lui donner une épaisseur végétale continue et de l’abaisser pour faire la continuité. Cela aura notamment l’avantage de désenclaver un centre commercial», précise-t-il.

 

«Macro-îlots»

 

Pour ce projet au long cours, maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre ont retenu une approche par «macro-îlots» pour «aménager par morceau et donner à voir rapidement». Sur les seize «pièces urbaines» d’environ 30 000 m2 au sol chacune, un premier, situé dans le prolongement du parvis de la gare TGV, doit démarrer en 2020.

Dans ce secteur situé à la confluence du Rhône et de la Durance, l’ambition est de préserver les qualités paysagères du site, caractérisé par ses espaces agricoles, le canal, les berges du Rhône et la Durance. Il reste à définir les formes urbaines et la répartition entre logements, équipements et activités à l’échelle de chaque «macro-îlot». Il y aura différentes formes d’occupation.

Mais les «macro-îlots» seront tous traversés par la nature et abriteront un parking-silo mutualisé ou «palais des mobilités». «Il y a l’eau. Il y a des espaces cultivés qui forment un cadre premier. Le futur quartier devient un lieu où sont imbriquées ville et nature, où l’eau devient un élément du paysage», a précisé Guerric Péré, président de l’agence de paysage et d’urbanisme Ilex.

 

Risque inondation

 

Le projet permettra d’expérimenter de nouvelles méthodes d’aménagement sur des terrains soumis au risque inondations: «Nous allons composer avec cette contrainte. Notre envie est de faire du développement urbain en intégrant la vulnérabilité. L’Etat est prêt à nous accompagner», a déclaré la maire d’Avignon. L’élue, qui veut créer la «ville du XXIe siècle», a également mis en avant «la mutualisation des espaces et la réversibilité. Un objet urbain pourra donner la place à autre chose».

« Au cœur des îlots, nous prévoyons d’aménager des zones pour absorber le trop plein d’eau. A l’extérieur, la voirie sera à au moins à 50 cm de hauteur par rapport au terrain naturel», a renchéri le paysagiste Guerric Péré.

 

Vente de droits à construire

 

Les grandes lignes du projet sont aujourd’hui actées. Autour de 2 000 logements sont attendus. La Ville d’Avignon étudie l’installation d’une cité municipale. Avec le Grand Avignon, elle va porter les infrastructures en partie financées par la vente de droits à construire. Reste à préciser la densité, à définir le nombre d’équipements et à trouver les cofinancements. Jean-Marc Roubaud, président du Grand Avignon, espère un soutien de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour «un aménagement d’intérêt régional, structurant à l’échelle du delta rhodanien».

La priorité reste le choix de l’aménageur. La Ville et l’agglomération ont chacune délibéré pour créer une SPL dédiée. Mais rien n’est tranché.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X