En direct

A Argonay, un écoquartier niché dans un parc public

Emmanuelle N’Haux |  le 19/02/2016  |  Collectivités localesArchitectureAménagementHaute-Savoie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Architecture
Aménagement
Haute-Savoie
Valider
Haute-Savoie -

C’est sur un foncier de 5 ha appartenant à la commune d’Argonay (communauté de l’agglomération d’Annecy) qu’un écoquartier sort de terre dans un parc naturel aménagé à cette occasion. Confié à l’aménageur Teractem à partir d’un cahier des charges élaboré par l’agence Patriarche, ce nouveau quartier développera une mixité de logements portés par Halpades, Sogimm et BPD Marignan. « Le projet comporte 17 plots totalisant 164 logements allant du locatif social à l’accession sociale et au logement abordable en passant par l’accession libre, détaille Marie Joubert, chargée de projet chez Teractem. La typologie d’habitat sera également variée, entre du collectif et de l’individuel groupé sous forme de maisons superposées. » Particularité de cet écoquartier, il intégrera un parc public naturel de 1,5 ha. Accessible à tous, cet espace proposera une plaine de jeux en partie basse et des jardins familiaux en partie haute. Quatre passerelles seront créées pour relier le quartier aux équipements et aux commerces environnants.

Bas carbone.

Ce projet s’inscrit dans une démarche environnementale avec empreinte carbone réduite. « Nous avons porté une attention particulière à la pérennité des matériaux de construction, au recours à une architecture performante sur le plan thermique et à l’utilisation d’énergies renouvelables avec l’implantation d’une chaufferie bois pour les bâtiments collectifs », souligne la chargée de projet. La gestion de l’eau constitue un autre aspect du volet développement durable, avec la création de noues et de bassins de rétention paysagers, la prévention des rejets dans le ruisseau voisin, etc. Bien desservi par une ligne de bus, le site sera également équipé d’un service d’autopartage, de locaux à vélos et de traversées sur l’ensemble du quartier accessibles aux personnes à mobilité réduite. « Nous souhaitons aller plus loin en termes de mobilité douce. Aussi, nous avons prévu des emplacements pour des voitures électriques sur le parking public et les garages seront équipés pour pouvoir accueillir des bornes de recharge », indique Marie Joubert.

Les travaux de terrassement étant achevés, le chantier de construction des logements et d’aménagement du parc a été lancé, pour un montant de 19 millions d’euros HT. En attendant les premières livraisons à l’été 2017, le chantier servira d’étude de cas grandeur nature aux élèves de bac professionnel et de BTS du lycée des métiers du bâtiment et de l’industrie Louis-Lachenal.

PHOTO - 889304.BR.jpg
PHOTO - 889304.BR.jpg - © Limpid - Teractem

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur