En direct

A Angers, 3F lance la rénovation d'une icône de l'architecture des années 70

Jean-Philippe Defawe |  le 27/03/2013  |  kalougineArchitectureBâtimentLogement socialMaine-et-Loire

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
kalougine
Architecture
Bâtiment
Logement social
Maine-et-Loire
Immobilier
Logement
Technique
Professionnels
Valider

Près de 40 ans après la construction de cet ensemble de neuf immeubles de logements sociaux d'inspiration troglodyte, son architecte Vladimir Kalouguine pourrait bien voir son rêve se concrétiser avec le lancement d'un vaste programme de travaux.

« J'ai construit ce programme à la suite du concours du P.A.N. (Programme d'architecture nouvelle) lancé en 1971 et qui a donné vie à une trentaine d'idées farfelues », se souvient Vladimir Kalouguine, aujourd'hui à la retraite. « Malheureusement, nous avons connu des problèmes de financement et de mise en œuvre et mon idée principale – une architecture accueillante aux plantes - n'a jamais pu être réalisée ». Jusqu'à aujourd'hui !  Car le groupe 3F, qui a racheté fin 2010 ces 220 logements à Angers Habitat pour 11,3 millions d'euros, lance un  important programme de rénovation conduit par les architectes parisiens de DS Studio avec comme objectif de concrétiser l'idée initiale de Kalouguine. « Nous avons modélisé les bâtiments et imaginé un réseau de récupération des eaux pluviales dont les descentes serviront de support à un système de végétalisation en pleine terre conçu par la paysagiste Michelle Elsair », explique Jean-Paul Scalabre, architecte associé. Trois espèces ont été sélectionnées dont de la vigne vierge (ampelopsis) qui, en une petite dizaine d'années, viendra recouvrir entièrement la façade.

D'importants problèmes d'infiltration

Le point sensible de cette rénovation reste l'étanchéité. Construits entre 1972 et 1974, ces « rochers habités », réalisés en béton projeté sur grillage, ont quasiment toujours subi des problèmes d'infiltration. Aidés du bureau d'études Ginger Etco, les architectes vont notamment mettre en place des acrotères en rive des principales terrasses inaccessibles (et en retrait pour respecter l'aspect visuel) pour canaliser l'eau vers les descentes d'eaux pluviales. Les terrasses accessibles seront traitées par résine résistante au poinçonnement.


A ces travaux s'ajoutent l'installation de quatre chaufferies collectives, des remises aux normes (électricité, gaz, ascenseurs), la rénovation des parties communes, la sécurisation des accès, etc. Un système à la carte a été mis en place pour les travaux non obligatoires et les locataires, qui disposeront d'un nombre de points travaux déterminés, pourront les ventiler selon leurs besoins.
Au total, la facture sera de 8,2 millions d'euros TTC pour 3F. Si certains lots importants (gros œuvre, étanchéité, végétalisation) ont été infructueux lors du premier appel d'offres, les travaux ont pu débuter.  « Nous espérons une livraison pour la fin 2014 », assure Martine Lesage, directeur général adjoint d'Immobilière 3F.

Commentaires

A Angers, 3F lance la rénovation d'une icône de l'architecture des années 70

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur