A 150 ans, Beissier soigne sa communication et poursuit l’innovation

A 150 ans, Beissier soigne sa communication et poursuit l’innovation

Pierre Pichère |  le 09/03/2022  |  Artisans100 % second œuvreFrance BeissierIndustrie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Artisans
100 % second œuvre
France
Beissier
Industrie
Valider

Le fabricant d’enduits pour le peintre tire profit du symbole de son anniversaire pour refondre son identité de marque. L’innovation se poursuit avec un enduit en poudre allégé.

Beissier ? Prestonett ? Bagar ? Pascal Dubuc, DG de Beissier, en est conscient, il n’est pas toujours simple de se repérer entre ces identités. L’entreprise, à l’occasion de 150e anniversaire, met donc au clair les territoires de ces marques. Beissier, avec la baseline « l’excellence qui s’applique », se veut la marque ombrelle, corporate, qui chapeaute les deux univers produits, Bagar d’un côté et Prestonett de l’autre. L’entreprise entend d’ailleurs travailler à l’extension géographique de ces deux dernières marques, Prestonett étant surtout puissant en Ile-de-France et Bagar en région. « Un peintre peut changer de région, et doit trouver partout le produit qu’il a l’habitude de travailler », estime Pascal Dubuc, aux commandes de l’entreprise depuis trois ans. La refonte du site Internet accompagne cette communication nouvelle, avec une approche par univers, très intuitive, pour guider l’internaute jusqu’à la solution désirée.

Allégé

Beissier
Beissier

Cette clarification des marques s’accompagne d’une volonté d’innovation. L’installation dans le paysage de la projection airless est désormais acquise, puisqu’elle a dépassé la projection mécanisée traditionnelle. C’est sur le confort de travail que mise désormais Beissier, qui propose le premier enduit de rebouchage en poudre allégé en poids. « A volume rebouché égal, le poids du sac est réduit de 40 % », détaille Alexa Leclerc, responsable marketing de Beissier. Un résultat obtenu grâce à l’emploi de charges expansées. Une innovation qui pourrait se déployer sur un large pan de la gamme. Beissier y voit en effet un facteur de confort au travail, le peintre n’ayant à soulever que 9 kg au lieu de 15. De quoi contribuer à attirer les jeunes dans le métier.

Une discrète filiale du groupe Sto

Depuis 2002, Beissier fait partie du groupe Sto. Mais l’entreprise se vit toujours comme une PME indépendante, et n’a pas développé de synergie avec cet acteur majeur de l’isolation thermique par l’extérieur.

Commentaires

A 150 ans, Beissier soigne sa communication et poursuit l’innovation

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil