En direct

L'ingénierie anticipe une chute de l'activité et s'alarme
- © Syntec-Ingenierie

L'ingénierie anticipe une chute de l'activité et s'alarme

Amélie Luquain |  le 19/05/2020  |  France IngénierieCoronavirusSyntec Ingénierie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vie du BTP
France
Ingénierie
Coronavirus
Syntec Ingénierie
Valider

Le constat du baromètre post-confinement établi par la fédération professionnelle Syntec-Ingenierie est rude. Suite à la pandémie de coronavirus, l'activité des entreprises d'ingénierie poursuit sa baisse.

À l'heure du déconfinement, Syntec-Ingénierie s'alarme. Mardi 19 mai 2020, la fédération publie les enseignements de son baromètre au sujet des impacts de la crise Covid-19 sur les ingénieristes. 42 entreprises membres de ses bureaux, représentants 36 000 collaborateurs, ont été consultés du 11 au 13 mai 2020. Bien qu’il ne s’agisse que d’une photographie d’un échantillon sur un instant T, les données qui en résultent sont sans appel.

90% des entreprises d’ingénierie anticipent une baisse de leur activité au second semestre 2020. Une prévision qui s’explique principalement par la chute des commandes aussi bien dans le secteur privé que public, qui touche 85% des répondants, et vient confirmer les inquiétudes exprimées début avril par Pierre Verzat, président de la fédération Syntec-Ingénierie, lors d’un entretien pour Le Moniteur : « Il en va de la responsabilité des donneurs d’ordre de maintenir l’économie de la filière », soutenait-il alors.

Massivement réorganisée autour du télétravail, les bureaux d’études étaient pourtant armés pour répondre à la demande, logiciels de CAO, DAO et BIM en poche. Aujourd'hui, 45% de leurs collaborateurs travaillent à distance, mais leur taux d’occupation s’amenuise au fil des mois. 19% d’entre eux sont d'ailleurs encore au chômage partiel, selon le baromètre du Syntec.

Ce dernier met également en lumière des problématiques de trésorerie. 62% des répondants ont demandé des délais de paiement pour les échéances sociales et/ou fiscales, 33% ont eu recours aux fonds de solidarité et 23% au prêt garanti par l’État. « Plus d’une entreprise sur deux sera en difficulté de trésorerie sous six mois, sans reprise de l’activité économique », assure le Syntec. Cette reprise, les professionnels, pour 36% d’entre eux, ne pense pas la voir venir avant un an !

Néanmoins, en tant que partenaires des donneurs d’ordre, 72% d’entre elles ont déjà préparé un plan de relance.

La relance

Concrètement, c’est dans le cadre de la sollicitation des filières professionnelles pour la préparation du plan d’urgence gouvernemental qu’a été interrogée par le ministère de l’Economie et des Finances la fédération Syntec, à laquelle appartient donc Syntec-Ingénierie. Laquelle a soumis à la Direction générale des entreprises sa contribution.

Parmi les mesures évoquées à court terme, les professionnels de la filière appellent à mettre en place des conditions de soutien à la commande publique.

Relèvement du seuil de dispense de procédure pour la passation des marchés publics à 100K€HT, prorogation des accords-cadres, garantie du bon fonctionnement des commissions d’appels d’offre, simplification et accélération des procédures administratives à travers notamment leur dématérialisation, sont autant de propositions.

Pour protéger la trésorerie des entreprises, Syntec-Ingénierie souhaite également que soit garantie l’application de la réglementation concernant les délais de paiement, et que les projets en phase travaux soient poursuivis, en autorisant les surcoûts de travaux liés à la réorganisation des chantiers.

La fédération appelle à ne rien lâcher lors de la reprise d’activité, en prévoyant des modalités de sortie graduelle du dispositif d’activité partielle après le 31 décembre 2020, en proposant des outils d’accompagnement aux entreprises en difficulté, et en développant l’innovation pendant la période de crise sanitaire à travers des mécanismes dédiés comme le Crédit impôt recherche (CIR).


Le monde d’après

Dans ce document, le syndicat des entreprises d’ingénierie donne aussi sa vision à plus long terme, celle du monde d’après Covid-19. Pour lui, la pandémie a mis sur le devant de la scène la dépendance de la France à la production étrangère, qui doit alors relocaliser ses activités industrielles. Elle oblige aussi à repenser nos territoires, des questions de mobilité à l’organisation massive du télétravail.

Quant au maintien d’un haut niveau d’ambitions environnementales et climatiques, Syntec-Ingénierie soutient qu’il s’agit d’une condition indispensable à la réussite du plan de relance.

Lancement du Grand prix national de l'ingénierie 2020

 

 

L’édition 2020 de ce concours organisé par le ministère de la Transition écologique et solidaire, le ministère de la Cohésion des territoires (conseil général de l'Environnement et du Développement durable – CGEDD) et par le ministère de l'Économie et des Finances (Direction générale des entreprises – DGE), en partenariat avec Syntec-Ingénierie et en association avec Le Moniteur, portera une attention toute particulière aux projets qui participent à la relance d’une économie résiliente.

 

Le Grand Prix National de l’Ingénierie , qui sera remis le jeudi 15 octobre 2020 lors de Meet’Ingé, récompensera un projet au stade du concept, en cours de réalisation ou achevé.



Les candidatures seront appréciées au regard des critères suivants :
• l'inventivité, la technologie ou l'innovation déployée ;
• la pluridisciplinarité de l’équipe et sa capacité d’intégration des outils, des méthodes et des compétences ;
• l'apport spécifique de la fonction ingénierie à la faisabilité technico-économique du projet ;
• l’intégration des composantes du développement durable dans l’ingénierie du projet.


 

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 31 août 2020 avant midi.

 

Commentaires

L'ingénierie anticipe une chute de l'activité et s'alarme

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Date de parution : 05/2020

Voir

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 05/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur