En direct

723 millions d'euros pour la rénovation urbaine du grand Lyon

Defawe Philippe |  le 16/05/2005  |  ArdècheCantalDrômeAinPuy-de-Dôme

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Ardèche
Cantal
Drôme
Ain
Puy-de-Dôme
Allier
Savoie
Haute-Savoie
Haute-Loire
Loire
Rhône
Aménagement
Isère
Urbanisme
Rénovation
France
Réglementation
Travaux publics
Architecture
Valider

Jean-Louis Borloo, ministre de la Cohésion sociale, a signé vendredi à Lyon quatre conventions de rénovation urbaine. Ce contrat, une valeur de 723 millions d'euros, est le plus important réalisé depuis la création de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) en 2003.

Les conventions ont été signées à la Communauté urbaine de Lyon entre le ministre et Gérard Collomb, sénateur-maire socialiste de Lyon, Michel Mercier, président UDF du Conseil général du Rhône, et une représentante de Jean-Jack Queyranne, président (PS) de la région Rhône-Alpes.

Ces quatre "grands projet de ville", dans le Rhône, concernent les agglomérations de Rillieux-la-Pape, Vaulx-en-Velin, Vénissieux les Minguettes, et Lyon 9 La Duchère.
Environ 76.000 habitants sont concernés par la réhabilitation de ces quartiers, soit 7 % de leur population totale.

D'ici à 2008, 1.150 HLM seront construits ainsi que 900 logements privés, trois centres commerciaux, des équipements publics dont une halle d'athlétisme d'agglomération.
"Il y a en France un problème de coupure spatiale, sociale et même souvent ethnique qui risque de diviser notre pays. Aussi, s'engager profondément pour rééquilibrer nos villes est-il quelque chose d'extrêmement important", a affirmé M. Collomb.

Le maire socialiste de Lyon a avoué à M. Borloo avoir été "sceptique devant les actions en matière de logement annoncées" par le ministre en 2003, lorsqu'il était chargé de la politique de la Ville.
Mais "nous nous sommes aperçus que nos projets étaient pris en compte (par le gouvernement) et qu'ils allaient modifier le paysage lyonnais. C'est un nouveau souffle. Ensemble, nous allons pouvoir transformer ces quatre agglomérations", a-t-il ajouté.

Tout en se félicitant que "les programmes de rénovation (allaient) "transformer profondément" l'agglomération lyonnaise, le ministre de la Cohésion sociale a néanmoins mis en garde contre "notre principal ennemi" pour réaliser ces projets: "la rareté des entreprises du bâtiment".
En France, il manque dans le bâtiment, tous métiers confondus, l'équivalent de 300.000 emplois temps plein, selon son ministère.

Repères


Créé par Jean-Louis Borloo en août 2003 (et mise en route officiellement en mars 2004), l'ANRU table sur un budget de 8 milliards d'euros sur huit ans, la moitié provenant de l'Etat, l'autre moitié des partenaires sociaux. 350 millions d'euros ont été engagés en 2004 et 1,1 milliard en 2005.
Les conventions de l'ANRU sont signées sur cinq ans. L'ANRU prévoit de passer des conventions de rénovation en faveur des 400 quartiers défavorisés les plus importants de France, selon le ministère.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur