En direct

65 000 m² de coffrages horizontaux mis en place sur un seul chantier

Gilles Rambaud |  le 25/04/2014  |  IngénierieMatériel de chantierInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Ingénierie
Matériel de chantier
International
Valider

La construction d’un terminal aéroportuaire aux Émirats arabes unis mobilise des moyens démesurés.

Les projets pharaoniques des pétromonarchies du golfe Persique donnent souvent l’occasion d’afficher des chiffres vertigineux. Le Midfield Terminal Complex, un terminal aéroportuaire situé à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis, respecte cette tradition. Son record : 65 000 m² de coffrages horizontaux présents en permanence pendant toute la durée du chantier. Cela représente quelque 6 200 tables de coffrage, la plupart d’une surface standard de 2,65 m de large sur 3,60 m de long. C’est l’allemand Peri qui a eu la chance d’honorer cette commande faramineuse. « Le concept qu’ont développé nos ingénieurs est flexible et s’adapte aux différentes géométries des plans et aux différentes hauteurs d’étages du terminal », explique le fournisseur. Compte tenu des hauteurs élevées des niveaux (entre 6 et 10 m), les tours d’étaiement se sont imposées au détriment des étais. Ce sont des Peri PD 8 qui ont été utilisées, d’une capacité de charge de 6 t par pied (60 kN). Surmontées par des poutrelles treillis sur lesquelles sont posées les peaux coffrantes, elles se déplacent d’un bloc, sans avoir à être démontées, ce qui constitue leur principal intérêt. Mais cela nécessite de gros moyens de levage. Du coup, le chantier du Midfield Terminal Complex compte pour lui seul pas moins de 29 grues à tour, toutes Liebherr. « Ce sont des 200 EC et des 280 EC, avec une hauteur sous crochet de 60 m. Certaines montent éventuellement à 80 m », énumère le fabricant. Ces moyens de levage permanents sont en plus doublés par un nombre fluctuant de grues mobiles qui dépasse souvent la dizaine. Cela ne suffit pourtant pas à suivre la cadence du plan de calepinage, d’où la fabrication par Peri de chariots spécialement conçus pour déplacer manuellement les tables les moins lourdes sur de courtes distances. La structure des dalles se décompose en poutres béton, également coulées en place à l’aide du même matériel, et de 4 000 poteaux répartis sur sept niveaux. En tout, ce sont quelque 1 000 m³ de béton qui sont coulés chaque jour sur les coffrages horizontaux, pour un total de 700 000 m³ de béton et 200 000 t de métal à mettre en œuvre en dix-huit mois. Un autre chiffre à donner le tournis : une fois achevé, ce terminal pourra accueillir 65 Airbus A380 en simultané !

PHOTO - 786906.BR.jpg
PHOTO - 786906.BR.jpg - © peri

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur