En direct

6,5 km de rail à grande vitesse pour 2020

ELISABETH GILLION |  le 24/05/2013  |  Collectivités localesNordParisPas-de-CalaisSomme

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Nord
Paris
Pas-de-Calais
Somme
Valider
Picardie-Roissy -

Le ministère des Transports a choisi le tracé qui va connecter les villes picardes au réseau ferroviaire à grande vitesse. Un barreau de 6,5 km qu’emprunteront aussi les TER des nombreux salariés picards de la plate-forme de Roissy. Une batterie d’études environnementales est programmée dès cette année pour une DUP en 2015 et une mise en service en 2020.

Structurer le territoire

Evalué à 306 millions, ce projet est actuellement examiné par la commission Mobilité 21 qui revisite le Schéma national des infrastructures de transport du précédent gouvernement. Ses conclusions sont attendues en juin, mais le ministre, Frédéric Cuvillier, se dit « très confiant sur une affaire de bon sens qui offre l’opportunité de structurer le territoire et de renforcer son attractivité ». Pour sa part, Claude Gewerc, président du conseil régional, entend démultiplier son efficacité par un maillage du réseau : « Cette liaison aura beaucoup d’effet à Amiens, Creil et Chantilly sur le développement de l’activité tertiaire autour des gares si nous réalisions les aménagements judicieux. » Le ministère prévoit la construction de quais à Roissy, la mise à quatre voies de la gare de Chantilly, des travaux à Survilliers et sur la ligne Creil-Paris. D’ores et déjà, en préparation de la future liaison, la région a mené une réflexion globale sur dix quartiers de gare « pour développer des fonctions de centralité et redynamiser les centres-villes pour faire vivre l’idée d’une métropole en réseau ». Dès lors, Creil deviendrait un nœud ferroviaire. Plusieurs quartiers se sont engagés dans cette direction, comme Gare-la-Vallée (104 ha) à Amiens ou le Cœur d’agglo de Creil (80 millions d’investissements), dont le plan guide vient d’être confié à Nicolas Michelin. La région a déjà inscrit 6 millions en 2013 sur ces projets, voté 3,7 millions pour les études lancées par RFF pour électrifier Amiens-Rang-du-Fliers vers Boulogne-sur-Mer. Elle va lancer la modernisation de Creil-Beauvais (68 millions) et poursuivre la refonte des gares sur Amiens-Abbeville. Claude Gewerc considère « indispensable une relance du fret via la ligne nord-sud et le contournement nord de Paris ».

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur