En direct

« 510 millions de travaux immobiliers sur dix ans »
PHOTO - 13503_822373_k2_k1_1935350.jpg - © PASCAL CALMETTES / CHU BOREAUX

« 510 millions de travaux immobiliers sur dix ans »

Propos recueillis par BERTRAND ESCOLIN |  le 15/06/2018  |  Collectivités localesGirondeLot-et-GaronneInternationalFrance entière

Entretien avec Philippe Vigouroux, directeur général du CHU de Bordeaux.

Vous avez lancé un ambitieux schéma directeur immobilier sur les cinq ans à venir. Quelles en sont les grandes lignes ?

Il s'agit de repenser nos sites pour y renforcer nos missions en tenant compte de l'évolution démographique de la métropole et de la demande des patients en soins ambulatoires qui entrent le matin et sortent le soir.

Plus précisément, quels sont les sites concernés ?

Nous opérons actuellement sur trois sites : le groupe hospitalier (GH) Pellegrin, le GH sud (Haut-Lévêque et Xavier-Arnozan) et le site historique de Saint-André.

D'ici à 2025, nous allons déplacer les fonctions hospitalières de l'hôpital Saint-André vers les sites de Pellegrin et de Haut-Lévêque qui seront considérablement modifiés.

Quel est votre projet pour Pellegrin ?

Nous y avons deux grands projets. Tout d'abord, regrouper toutes nos activités de biologie en un seul institut, sur 10 000 m2. Cette opération de 34 M€ sera lancée en 2020 en concours de conception-réalisation-entretien-maintenance. La seconde grosse opération consistera à échanger le bâtiment du Tondu avec l'ensemble Barres nord appartenant à l'Université. Ce dernier ensemble sera restructuré et transformé en bâtiment d'urgences et de soins critiques.

Ce projet de 37 000 m2 pour 130 M€ sera initié avec un concours de conception-réalisation-entretien-maintenance en 2022. Enfin, de grosses restructurations concerneront les étages d'hospitalisation du Tripode, la création de plateaux d'hôpitaux de jour et de consultation.

Les blocs opératoires seront repensés totalement.

Cette dernière opération concerne environ 40 000 m2 et sera réalisée d'ici à 2025 pour 53 M€. Les concours seront lancés à partir de 2019.

Et pour le secteur sud, que prévoit le schéma directeur ?

D'abord, un important projet de regroupement des urgences en provenance de Saint-André avec celles existantes déjà au GH Sud. Cela nécessite un nouveau bâtiment (blocs opératoires, imagerie interventionnelle, réanimation et soins critiques, imagerie) et de nouveaux plateaux d'hospitalisation. Cet ensemble de 28 000 m2 pour 100 M€ sera lancé en conception et réalisation avec des travaux de 2021 à 2024. Nous restructurerons ensuite l'actuel bâtiment de cardiologie (hospitalisation et plateaux techniques) dans une opération concernant 33 000 m².

S'y ajoutera un parking silo de 600 places en superstructure, pour 10 M€, d'ici à 2024.

Quel est votre budget moyen d'intervention ?

Nous avons redressé les comptes depuis deux ans, la situation est à l'équilibre avec un budget général de l'ordre de 1,2 Md€. Nous consacrons chaque année 10 à 25 M€ pour les opérations classiques, 4 M€ pour l'entretien courant et 5 M€ pour les installations techniques. Sur une période de dix ans, les grosses opérations du schéma directeur représentent un investissement de l'ordre de 510 M€ de travaux et 80 M€ d'équipements jusqu'à 2028.

 

Les autres projets en cours

Les activités de production de lait maternel, actuellement basées à Marmande, seront regroupées au CHU de Bordeaux. Un nouveau lieu de taille modeste (1 500 m²), mais à la pointe de la technique, va permettre à Bordeaux de doubler la production de lait maternel, soit 18 000 litres/an. Un lait qui sera lyophilisé et donc utilisable aussi bien en France que dans des pays plus chauds, uniquement dans les établissements hospitaliers. A noter que la seule autre unité de ce type est au Brésil. L'ouverture à Bordeaux est prévue en 2020 pour un investissement de 7,5 M€. Autre projet : une nouvelle blanchisserie (6 000 m² pour 23 M€) et une plate-forme logistique de distribution hospitalière (17 000 m² pour 18 M€) pour 2022-2023. Enfin, la restructuration de la cuisine du groupe hospitalier sud est engagée pour 2020 pour près de 13 M€. Après les transferts, l'hôpital Saint-André accueillera des activités hospitalo-universitaires, maison de santé, prévention. Le site ancien sera valorisé.

Commentaires

« 510 millions de travaux immobiliers sur dix ans »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Livre

Prix : 65.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Livre

Prix : 35.00 €

Auteur : Dunod, Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX