En direct

50 ans après sa mort, l’hommage à Freyssinet
Eugène Freyssinet - © © Freyssinet SA
Evénement

50 ans après sa mort, l’hommage à Freyssinet

Floriane Dumazert |  le 08/06/2012  |  FreyssinetOuvrage d'artConception-réalisationCorrèzeMarne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Freyssinet
Ouvrage d'art
Conception-réalisation
Corrèze
Marne
Bâtiment
Valider

Les 8 et 9 juin, Objat (Corrèze), ville natale d’Eugène Freyssinet, commémore le 50e anniversaire de la disparition du célèbre ingénieur. Pour l’occasion, un projet de passerelle « Eugène Freyssinet » sera dévoilé.

Aujourd’hui encore, Eugène Freyssinet est considéré comme le plus grand ingénieur de son époque. Pas étonnant donc qu’Objat, sa ville natale en Corrèze, commémore dignement le cinquantième anniversaire de sa mort le 9 juin.  Avec l’Association Eugène Freyssinet  , l’Association française du génie civil (AFGC) et Cimbéton, un hommage lui sera rendu, notamment en dévoilant un projet de passerelle à son nom. La maquette de l’ouvrage sera présentée le 9 juin. La passerelle mesurera 12 mètres et sera construite en Bfup précontraint (béton fibré à ultrahautes performances). Un clin d’œil qu’Eugène Freyssinet aurait sans doute apprécié. Rappelons que dès l’origine, celui-ci avait constaté que le béton résistait mal aux efforts de traction et inventé, en 1928, le béton précontraint. Il utilisa ce matériau sur de nombreux ouvrages, notamment le pont de Luzancy (1946) et celui de Plougastel (1929) avec lequel il établit le record du monde de portée d’un arc en béton (3 arcs de 186 mètres).

Le « patrimoine Freyssinet » sous le feu des projecteurs

Le 50ème anniversaire de la disparition de l’ingénieur résonne d’une tonalité d’autant plus particulière que le « patrimoine Freyssinet » fait aujourd’hui débat.

Depuis février 2012, la Halle Freyssinet, située dans le 13e arrondissement de Paris, a été inscrite au titre de Monument Historique et est désormais louée à un organisateur d’évènements. Pour en arriver là, l’Association Eugène Freyssinet a dû batailler ferme pour la sauvegarde de ce chef d’œuvre technique et esthétique. Construite en 1929 par Eugène Freyssinet, elle était la Halle des Messageries de la gare d’Austerlitz. Depuis 2007 et le transfert de la Halle au Sernam (Service national de messagerie), ancienne filiale de la SNCF, ce bâtiment était désert et la Ville de Paris envisageait de le démolir au moins partiellement.

A Reims, ce sont d’autres halles signées Freyssinet qui font l’actualité. Celles du Boulingrin, construites en 1929, qui sont le résultat de la collaboration entre Emile Maigrot, architecte et Eugène Freyssinet. En 1990, les Halles ont été inscrites aux Monuments Historiques et en 2007, l’Etat et la Ville de Reims ont décidé de financer leur restauration. Les travaux ont débuté en février 2010 et ont duré deux ans. Les Halles retrouveront leur place au centre de Reims à partir du 14 septembre 2012, date de leur inauguration.

Commentaires

50 ans après sa mort, l’hommage à Freyssinet

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur