En direct

420 t de tours d’étaiement pour l’agrandissement d’un stade
PHOTO - 706893.BR.jpg - © Jalmat

420 t de tours d’étaiement pour l’agrandissement d’un stade

Gilles Rambaud |  le 29/03/2013  |  Indre-et-LoireIngénierieBâtimentSportTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Indre-et-Loire
Ingénierie
Bâtiment
Sport
Technique
Valider
Saint-Étienne -

Les entreprises de bâtiment sont habituées aux travaux de rénovation en site occupé, où elles doivent intervenir au milieu des habitants. En génie civil, c’est plus rare. C’est pourtant l’une des difficultés que doit affronter Léon Grosse pour l’agrandissement du stade Geoffroy-Guichard, à Saint-Étienne. Obligation de se faire le plus discret possible. Cela passe par un cadencement de travaux prévoyant des accélérations lors des périodes creuses du championnat de football et par un très faible recours à la préfabrication car cette technique exige l’utilisation d’imposantes grues sur chenilles qui auraient trôné au milieu du terrain. Les nouveaux gradins et les crémaillères qui les supportent sont donc coulés en place, ce qui est plus discret. Mais, si cette technique réduit les besoins de levage, elle exige en revanche des coffrages et beaucoup d’étaiement. C’est Jalmat qui s’en est occupé. « Nous avons fourni à Léon Grosse une prestation complète pour les coffrages horizontaux. Cela a commencé par le travail de notre bureau d’études. Puis il y a eu la livraison du matériel depuis l’un de nos dépôts, le montage, la mise en place des poutrelles, des peaux coffrantes et des sécurités de rive. Après, nous avons tout fait dans l’autre sens lors du démontage », décrit Franck Greco, directeur activités France de Jalmat. Sa première mission : étayer les nouveaux étages de gradins en haut de la tribune Paret et ceux de la nouvelle tribune d’angle, au sud-ouest. Pour cela, il a mobilisé 420 t de tours d’étaiement de type Staflex. « Il s’agit de tours constituées d’un cadre-échelle, de planchers, de garde-corps et de croisillons de renfort. Les plus hautes montent à 22 m. » En tête, il a fallu installer quelque 11 km de poutrelles en bois sur lesquelles ont été déposées les peaux coffrantes. « L’avantage est qu’une tour d’étaiement se monte de l’intérieur, sans moyen de levage. Tout se fait à la main puisque l’élément le plus lourd ne pèse que 19 kg. » Une opération qui a mobilisé 15 techniciens, un chef de chantier, plusieurs chefs d’équipe pour quelque 20 000 heures de travail. Dans les prochains mois, l’opération va se répéter sur les autres tribunes et aux quatre coins du stade, jusqu’à le transformer en une enceinte confinée et agrandie de 40 000 places, prête à accueillir les matchs de l’Euro 2016. Gilles Rambaud

PHOTO - 706893.BR.jpg
PHOTO - 706893.BR.jpg - © Jalmat

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur