Le moniteur
38% des propriétaires souhaitent améliorer le confort de leur logement, selon Promotelec
Logo de l'Association Promotelec - © © Promotelec

38% des propriétaires souhaitent améliorer le confort de leur logement, selon Promotelec

laurence francqueville |  le 07/10/2013  |  BâtimentParisTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Bâtiment
Paris
Technique
Valider

L’association Promotelec vient de révéler les résultats de son premier baromètre sur le confort dans l’habitat. Si 62% des Français se disent satisfaits du niveau de confort de leur logement, 38% souhaiteraient l’améliorer.

 

Alors que se tenaient les Troisièmes Assises Electricité & Habitat le 7 octobre à Paris, l’association Promotelec a dévoilé les résultats de son premier baromètre « Habitats, habitants et modes de vie » (*) réalisé par le Crédoc.

Interrogés sur la notion – très subjective – de « confort » de leur logement, 62% des propriétaires occupants se disent très satisfaits (79% pour les propriétaires de maisons BBC construites depuis 2005), indique ainsi l’association Promotelec, qui œuvre à améliorer la qualité et la sécurité des installations électriques et à valoriser les équipements domotiques et communicants ainsi que les solutions énergétiquement performantes.

Deux options à égalité: transformer ou déménager

Plus des deux tiers des propriétaires estiment que le confort de leur logement s’est amélioré depuis 10 ans, ce qui passe le plus souvent par l’accroissement du niveau d’équipement et l’amélioration de l’efficacité des systèmes (chauffage…). Plus précisément, les ménages propriétaires estiment que, parmi les solutions domotiques, le détecteur de présence ou d’anomalie est l’équipement le plus important pour les personnes âgées et les enfants. Viennent ensuite le suivi de température ainsi que la climatisation et la sécurisation des accès extérieurs.

« La maison de 140 m² avec jardin reste l’idéal exprimé par les Français», ajoute Patrick Bayle. Reste que  le tiers de Français souhaitant améliorer leur confort opterait, à peu près à égalité, pour la transformation d'une part et pour le déménagement d'autre part, en fonction de leur situation personnelle.

18% des Français choisiraient donc d'adapter leur logement actuel en y réalisant : des travaux d’amélioration thermique pour 36% d'entre eux, de gros travaux de type ravalement, assainissement, ajout d'une dépendance pour 31% ou de simples travaux de décoration pour 30% des répondants. La hiérarchie des réponses s’est ainsi complètement inversée, signe d’une évolution tout à fait récente des mentalités.

Les mentalités évoluent vers le durable

L’enquête n’aborde pas les incitations ou freins à l’investissement, ni le budget envisagé. Elle fait toutefois ressortir que leur première intention d’action future pour faire limiter leur facture consisterait à adopter des éco-gestes (38% des citations), installer des appareils économes (30%). L’isolation et les ampoules basse consommation apparaissent comme des sujets déjà traités pour la majorité des ménages interrogés. Par ailleurs, et toujours dans une logique de développement durable, 31% se disent prêts à déménager pour vivre dans un quartier durable ou un écoquartier (jusqu’à 40% pour les urbains de moins de 40 ans).

Parmi les désirs d’amélioration évoqués, 84% des répondants se disent peu ou pas disposés à investir dans la domotique, percevant sans doute ce type d’équipements comme superflus ou chers, alors que 86% des propriétaires disposent déjà d’une ou plusieurs solutions de ce type (programmation du chauffage, détection d’anomalies ou de présence). Là aussi signe de l’évolution des mentalités, pour des raisons diverses, 46% des propriétaires seraient prêts à adapter leur logement pour accueillir des parents âgés (69% des moins de quarante ans).

« Ces résultats seront précisés par une enquête qualitative ultérieure, notamment afin de mieux comprendre le ressort de la décision d’investissement », a précisé Patrick Bayle, président de Promotelec.

(*) Enquête réalisée par téléphone par le Crédoc pour l’Observatoire Promotelec, au cours de la deuxième quinzaine de juillet 2013, sur un échantillon représentatif de 1095 ménages de propriétaires occupants comportant : des ménages de maisons individuelles et de logement collectifs construits avant 1975 ou après 1974, et un sous échantillon de ménages de maisons BBC. Méthode des quotas selon localisation, âge de la personne de référence, niveau de revenu, niveau de diplôme. Chaque vague d’enquête (deux par an : en hiver et en été) est réalisée par téléphone, avec une durée moyenne de passation du questionnaire de l’ordre de 20 mn. 19% des personnes interrogées vivent ainsi en appartement et 58% en milieu urbain.

 

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur