En direct

35 logements d'ici 2024 dans l'ex-magasin Tati de Barbès
Le projet conçu par Immobel France prévoit 8000 m² de logements, commerces - dont un hôtel - et bureaux. - © Jeanne Menjoulet - CC Wikimedia Commons

35 logements d'ici 2024 dans l'ex-magasin Tati de Barbès

AFP |  le 03/09/2021  |  Grand Paris - Ile-de-FranceRéinventer ParisParisRIVPImmobilier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Grand Paris - Ile-de-France
Grand Paris
Réinventer Paris
Paris
RIVP
Immobilier
Valider

Dans le cadre de Réinventer Paris 3, le célèbre magasin parisien va être transformé partiellement en logements sociaux par le promoteur Immobel France retenu par la Ville de Paris .

Environ 35 logements, dont un tiers de logements sociaux, vont être créés d'ici 2024 dans l'ex-magasin Tati du quartier Barbès, à Paris, dont la crise sanitaire a précipité la fermeture, a annoncé vendredi 3 septembre la mairie en choisissant le développeur immobilier.

Le projet conçu par Immobel France prévoit 8000 m² de logements, commerces - dont un hôtel - et bureaux "sans dénaturer ce lieu emblématique du 18e arrondissement" bien connu des Parisiens et des touristes, souligne la mairie dans un communiqué.

Parmi la trentaine de logements familiaux réalisée, pour une surface de 2400m², un tiers sera réservé au logement social, via la Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP), et les deux autres tiers à l'accession à la propriété, a précisé la mairie à l'AFP.

Ces logements occuperont la partie faubourienne de l'ensemble, tandis que l'immeuble haussmannien situé au croisement des boulevards Barbès et Rochechouart sera plutôt réservé aux bureaux, avec un espace culturel au rez-de-chaussée.

Livraison en 2024

Choisi dans le cadre de l'appel à projets Réinventer Paris 3, qui cible des immeubles de bureaux ou des commerces pour les transformer notamment en logements, le dossier d'Immobel France "prévoit le moins de démolition possible en conservant 65% des planchers et 84% des façades existantes, dont la préservation intégrale de l'immeuble haussmannien", souligne la mairie.

L'objectif est de livrer l'ensemble pour le premier semestre 2024, un délai "ambitieux" selon la mairie.

Pour mener à bien son projet, le groupe belge Immobel rachète le bâtiment aux propriétaires actuels, la famille Ouaki - fondatrice de Tati - et GPG, propriétaire de l'enseigne Gifi. La vente définitive doit avoir lieu cet automne, selon la mairie.

Commentaires

35 logements d'ici 2024 dans l'ex-magasin Tati de Barbès

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil