En direct

3200 LEDs installées au Louvre grâce à quatre nacelles géantes

Gilles Rambaud |  le 22/06/2012  |  BâtimentSecond œuvreMatériel de chantierTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
Second œuvre
Matériel de chantier
Technique
Valider
second œuvre -

Le japonais Toshiba vient d’achever le nouvel éclairage des façades de la cour Napoléon qui entourent la fameuse pyramide de verre du musée du Louvre. La lumière se fait désormais grâce à un réseau de 3 200 LEDs qui consommera 73 % d’électricité en moins que l’ancien éclairage au xénon. Cette technique expérimentale de mise en valeur des bâtiments nécessite un montage très méticuleux directement sur la façade du bâtiment, dans les recoins des bas-reliefs et autour des 86 statues. Un chantier qui a duré deux ans. Pour accéder à tous les points d’accroche des luminaires, l’échafaudage n’était pas la bonne solution : il aurait été compliqué à mettre en place et aurait masqué l’un des monuments les plus photographiés au monde. D’où l’utilisation de nacelles automotrices. Toshiba a lancé un appel d’offres remporté par le loueur Most Location. « La demande était très précise : du matériel récent et une astreinte forte en cas de panne avec garantie d’intervention immédiate. Notre choix s’est porté sur la JLG 1250AJP parce que c’est l’une des plus grandes nacelles automotrices du marché : 40,3 m de hauteur, 19,25 m de déport horizontal, un poids en ordre de marche de 21 t pour 450 kg de capacité », se souvient Olivier Jonneskindt, président de Most Location. La JLG 1250AJP n’est pas à simple mât télescopique, comme la plupart des nacelles de grande hauteur, mais comprend deux segments articulés et télescopiques de longueur identique. Ils ne sont alignés que quand il faut atteindre des points extrêmes. Pour les zones plus basses, l’articulation se positionne loin en arrière du châssis, rapprochant le centre de gravité vers le contrepoids, ce qui confère au panier une très bonne stabilité. Sur les quatre machines identiques commandée par Toshiba, deux ont été achetées spécialement par le loueur. Olivier Jonneskindt ne doute pas que, tout juste revenues en parc, elles repartiront vers d’autres missions. « Nous réalisons de plus en plus de chantiers pointus sur des monuments historiques ou des prestations événementielles : courses cyclistes, courses automobiles ou défilé du 14 juillet. » Dans ces cas-là les nacelles servent de mâts d’éclairage provisoires ou de plateformes pour les cameramen.

PHOTO - 648039.BR.jpg
PHOTO - 648039.BR.jpg - © Gilles Rambaud

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur