En direct

28 champions primés par gros temps

J.-M. M. |  le 16/12/2011

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Valider

Sommaire du dossier

  1. Gros oeuvre Battais Charpente Haubourdin (59) • CA 2010 : 5 M€ • 48 salariés Un charpentier à l’écoute des Monuments historiques
  2. Gros oeuvre Griffon La Séguinière (49) • CA 2010 : 4,8 M€ • 25 salariés Les valeurs paysannes depuis cinq générations
  3. Gros oeuvre GEC Gennevilliers (92) • CA : 2010 : 13,3 M€ • 48 salariés Une politique de formation accrue en direction des jeunes
  4. Gros oeuvre Entreprise Dumas Saint-Gervais (33) • CA 2010 : 3,8 M€ • 24 salariés Sécuriser l’emploi d’abord
  5. Gros oeuvre Entreprise Malosse Valence (Drôme) • CA 2011 : 13 M€ • 40 salariés Une prédilection pour les marchés publics
  6. Gros oeuvre Chiarella Aiglun (04) • CA 2010 : 12,07 M€ • 30 salariés Autonomie et polyvalence
  7. Gros oeuvre Egalement au palmarès
  8. Gros oeuvre Entreprise Albizzati Père et Fils Danjoutin (90) • CA 2010 : 12,5 M€ • 90 salariés Spécialiste des chantiers qui sortent de l’ordinaire
  9. 28 champions primés par gros temps
  10. Second oeuvre Sarthou Elven (35) • CA 2010 : 5,3 M€ • 35 salariés Une gestion prudente pour ces spécialistes du logement de père en fils
  11. Second oeuvre Audis Niort (79) • CA 2010 : 6,2 M€ • 40 salariés Le menuisier a réalisé un bateau grandeur nature pour Batimat
  12. Second oeuvre Les Compagnons métalliers Breuzard Corbeil-Essonnes (91) • CA 2010 : 9,1 M€ • 34 salariés Le pari gagnant du « sur-mesure »
  13. Second oeuvre Buray et Fils Neufchâtel-en-Bray (76) • CA 2010 : 7,38 M€ • 30 salariés Vive la comptabilité à l’achèvement
  14. Second oeuvre Riess Volgelsheim (68) • CA 2010 : 4,3 M€ • 27 salariés Il remporte la triple bataille de la confiance
  15. Second oeuvre Egalement au palmarès
  16. Second oeuvre Aprobat Cusset (03) • CA 2010 : 3,5 M€ • 30 salariés 8 000 clients en quête de qualité derrière la façade
  17. Second oeuvre SAP Bollène (84) Grand Prix national • CA 2010 : 6 M€ • 60 salariés Un savoir-faire de très haute technicité
  18. Travaux publics Coreba Hasparren (64) • CA 2010 : 10,4 M€ • 92 salariés Des travaux héliportés à l’éclairage public
  19. Travaux publics Wiame VRD Sept-Sorts (77) • CA 2010 : 25,1 M€ • 130 salariés L’entreprise se diversifie dans les grands travaux
  20. Travaux publics Duflot Wavrin (59) • CA 2010 : 4,2 M€ • 26 salariés Réaction et autonomie pour garantir son indépendance
  21. Travaux publics Barbiero Desertines (03) • CA 2011 : 5,4M€ • 30 salariés Les bons tuyaux d’un bon duo
  22. Travaux publics Egalement au palmarès
  23. Travaux publics Agostini Porto-Vecchio (20) • CA 2010 : 4,2 M€ • 39 salariés Une structure très familiale
  24. Travaux publics Grand Prix national et Performance environnementale ETPO Nantes (44) • CA 2010 : 74,2 M€ • 335 salariés La RSE pour pérenniser l’entreprise malgré la crise
  25. Travaux publics Société charolaise de TP Hautefond (71) • CA 2010 : 7,7 M€ • 80 salariés Le canalisateur tisse sa toile à travers trois régions
  26. Equipement technique Sovec Entreprises Hindisheim (67) • CA 2010 : 29,5 M€ • 230 salariés Un nouveau siège, reflet des valeurs sociétales de l’entreprise
  27. Equipement technique Emalec St-Genis-les-Ollières (69) • CA 2011 : 32 M€ • 300 salariés La maintenance multitechnique abolit les frontières européennes
  28. Equipement technique Sevdec Rouen (76) • CA 2010 : 4 M€ • 23 salariés La crise ? Nos meilleures années !
  29. Equipement technique Iso inter Objat (19) • CA 2010 : 4,6 M€ • 24 salariés Leader français de l’isolation par soufflage
  30. Equipement technique Fresnel Électricité Nantes (44) • CA 2010 : 6,4 M€ • 54 salariés Les secrets d’une transmission réussie
  31. Equipement technique Egalement au palmarès
  32. Equipement technique Ilex Vallauris (06) • CA 2010 : 8,5 M€ • 100 salariés Le mot d’ordre dans l’entreprise est « l’éthique avant tout »
  33. Equipement technique Grand Prix national et performance sociétale Solvac Paris (75) • CA 2010 : 7 M€ • 30 salariés Une politique sociale digne d’une grande entreprise
  34. Prix de la décennie Les Maçons parisiens toujours au sommet
  35. 5 PME sous les sunlights d’une nuit parisienne
  36. Ambiances festives et amicales malgré la crise
  37. Leur recette : expertise, service, gestion et modestie
  38. La vertu récompensée en période de crise
  39. Des entreprises récompensées dans des lieux emblématiques
  40. Deux Auvergnats et deux Rhônalpins au palmarès
  41. Quatre PME chaleureusement récompensées
  42. Les lauréats franciliens fêtés au musée Grévin

Amorcée l’an dernier, la crise a sensiblement chahuté les bilans 2010 des entreprises de la filière construction. Telle est la conclusion unanime tirée par les sept jurys décentralisés appelés à décerner les Prix Moniteur de la Construction 2011 à travers l’Hexagone.

Les 28 PME primées à l’échelon régional - et a fortiori les six lauréats nationaux - n’en ont que plus de mérite à conjuguer performances économiques de premier plan, démarches environnementales et engagements sociétaux. Quand la tempête gronde et l’horizon s’obscurcit, garder le cap devient un art. Les 28 capitaines mis à l’honneur par « Le Moniteur » ont en commun d’avoir su rester très ferme sur les fondamentaux de l’entreprise. Gestion prudente des fonds propres, maîtrise de l’endettement et des coûts d’exploitation, investissement dans la formation des hommes, autant de pratiques vertueuses qui, au final, ont amorti l’impact des déferlantes. Même si les taux de rentabilité à deux chiffres, les carnets de commandes longs comme le bras et les opérations de croissance externe ne devraient pas revenir avant longtemps, les lauréats 2011 prouvent qu’il est possible de conquérir de nouvelles parts de marché dans un univers de plus en plus concurrentiel. Certains ont su explorer de nouvelles niches, développer des compétences supplémentaires, notamment dans les métiers de la construction durable. D’autres ont élargi leur terrain d’action ou noué des alliances commerciales. Mais de l’avis de tous les experts réunis autour des rédactions régionales du « Moniteur », l’une des caractéristiques du palmarès est qu’il consacre des patrons ayant souvent su prendre la bonne décision au bon moment. Refuser, par exemple, de traiter une affaire à un prix déraisonnablement bas, conserver intact l’appareil de production, c’est déjà mettre l’entreprise en capacité de rester au sommet de la vague lorsque les jours meilleurs arriveront.

PHOTO - 605073.BR.jpg
PHOTO - 605073.BR.jpg - © YVES DENOYELLE/LE MONITEUR
placeholder
PHOTO - 603857.BR.jpg
PHOTO - 603857.BR.jpg - © CHARLES MANGIN /KPMG
« Croissance atone et gestion prudente » Comment se portent les entreprises du BTP en cette fin d’année ?

Après une année 2010 difficile, les entreprises vont terminer l’année avec un taux de croissance globalement atone. Cette situation est cependant contrastée. Dans le second œuvre, la croissance varie entre 1 et 3 %, tandis qu’elle est négative pour le gros œuvre. En 2011, les chefs d’entreprise ont fait preuve d’une grande prudence. Ils ont été particulièrement attentifs aux coûts globaux des chantiers, gérant au plus près les paiements fournisseurs et les règlements clients. Ce pilotage très fin a permis de maintenir le niveau des trésoreries et la capacité d’autofinancement tout en évitant un effondrement des marges.

Quel est l’impact de la crise sur l’emploi ?

Pour l’instant, les tensions économiques n’affectent pas le « noyau dur » des entreprises. Certes, la proportion des CDD et des intérimaires diminue, mais le nombre des CDI reste globalement stable ; 87 % des chefs d’entreprise ne prévoient pas d’embauche dans les six mois à venir.

Comment se présente l’année 2012 ?

Le contexte économique et les mesures fiscales annoncées vont un peu changer la donne. Mais les entreprises devraient surmonter ces difficultés si elles mettent en place des stratégies commerciales appropriées. Elles devront rester concentrées sur leur cœur de métier tout en étant très attentives aux évolutions de leur marché. L’impact du Grenelle de l’environnement, qui sera plus sensible au cours des prochains mois, notamment dans le secteur de la rénovation, va obliger les dirigeants à innover sur le plan des matériaux et de la gestion de chantiers. La formation technique du personnel sera également une arme essentielle pour traverser la crise. En résumé, en 2012, les chefs d’entreprise devront être à la fois gestionnaires, commerciaux et stratégiques.

Trois conseils pour passer la crise Optimiser l’outil informatique

Des outils informatiques performants permettent de générer des gains de temps et une compression des coûts non productifs. Ils sont indispensables pour gérer la production et la communication.

Repenser l’organisation comptable

Grâce au suivi mensuel des situations comptables, la PME se met en capacité d’anticiper ses besoins et de cultiver une relation de partenariat avec les banques. Le travail sur les besoins en fonds de roulement accélèrera la facturation et les délais d’encaissement.

Motiver et former le personnel

La fixation et le suivi d’objectifs de performance individuelle, avec une part de rémunération variable, éviteront de figer l’entreprise dans le passé. La recherche de l’équilibre entre la vie professionnelle et familiale passe notamment par l’aménagement des horaires et l’accès à l’informatique à distance. La formation est également un atout majeur.

Conseils donnés par Marc Edel (en charge du BTP pour KPMG Strasbourg)
Méthodologie

Les sept jurys régionaux ont délibéré à partir de renseignements financiers fournis par notre partenaire Coface Services.
Plus de 2 000 bilans 2010 d’entreprises de BTP (à l’exception des filiales à 100 % des majors et des sociétés sans salarié) ont ainsi été analysés par les experts de KPMG, BTP Banque et Pro BTP, épaulés dans chaque région par des banquiers, responsables d’organisations consulaires ou professionnelles et journalistes du « Moniteur ».
Principaux critères examinés : l’évolution de l’activité, de la rentabilité et des effectifs au cours des trois derniers exercices. Les spécialistes de l’OPPBTP ont ajouté une touche sociétale aux différents palmarès.
Se fondant sur les mêmes critères, le jury national a désigné les « six champions de France du BTP ». Six entreprises ultraperformantes sur le plan économique, social et environnemental auxquelles s’ajoute, pour le dixième anniversaire des Prix Moniteur de la construction, une septième PME qui symbolise l’excellence sur la décennie écoulée.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 07/2019

Voir

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur