2019, une nouvelle année faste pour les pompes à chaleur

2019, une nouvelle année faste pour les pompes à chaleur

Cédric Rognon |  le 09/10/2019  |  Négoce100 % eau et énergie EnergiePompe à chaleurFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Négoce
100 % eau et énergie
Energie
Pompe à chaleur
France entière
Valider

Les pompes à chaleur, notamment air/eau et air/air dans le résidentiel, battent des records de vente sur les huit premiers mois de l’année.

Le marché des PAC air/eau connait une croissance exceptionnelle, avec une hausse de 69 % sur les huit premiers mois de 2019, selon les derniers chiffres publiés par PAC & Clim’Info (ventes réalisées par les fabricants et distributeurs vers la filière professionnelle hexagonale, installateurs et grossistes, hors ventes à la grande distribution). A fin août, les ventes avaient presque atteint le niveau de l’année complète 2018 et la barre des 100 000 pièces devrait ainsi être dépassée cette année. Les PAC biblocs représentent 92 % des ventes et progressent un peu plus vite que les modèles monoblocs. Le marché,  marqué par une progression de 160 % des générateurs moyenne température (55 à 65°C) et de 159 % des modèles haute température (> 65°C), est tiré par la rénovation. Les ventes dans le neuf, malgré un secteur de la construction qui tourne au ralenti, progressent d’environ 10 %.

Sur le même sujet Viessmann met l’accent sur les pompes à chaleur

PAC & Clim’Info analyse cette forte évolution du marché comme principalement due aux annonces du gouvernement sur le remplacement des chaudières fioul et les aides financières qui en ont découlé (CITE, coup de pouce chauffage, aide de l’Anah…). Revers de la médaille, le prix des installations aurait augmenté en moyenne d’un tiers depuis le début de l’année pour profiter de cet effet d’aubaine, selon Didier Metz (Mitsubishi Electric Europe), président de l’association, qui s’attend par ailleurs à une année 2020 difficile au vu des évolutions pressenties du CITE.

Percée du R32

Après une progression de 18 % en 2018, le marché de la PAC air/air explose avec une hausse des ventes d’unités extérieures de 31 % entre janvier et août. Là aussi, les ventes atteignent un niveau comparable à l’année 2018 au terme des huit premiers mois de l’année. Le mois de juillet a notamment été très dynamique. Les multisplits progressent de 41 % sur un marché encore dominé pour les trois quarts par les monosplits. Les ventes d’unités intérieures augmentent quant à elles de 29 %, tirées par le résidentiel avec une large part d’unités murales. Autre enseignement de cette étude, la percée du fluide frigorigène R32 pour les puissances de moins de 10 kW. Les réfrigérants au pouvoir de réchauffement planétaire entre 150 et 750 (R32 donc) représentent désormais 58 % des unités extérieures écoulées sur les premiers mois de l’année, et 68 % sur le deuxième quadrimestre.
Sur le segment du sanitaire, le marché des chauffe-eau thermodynamiques poursuit sa progression (+ 14 %) avec près de 80 000 pièces vendues. Il s’agit de la huitième année de croissance consécutive depuis le lancement du suivi des ventes.
Sur le marché résidentiel, malgré une embellie en 2018, la seule ombre au tableau concerne la géothermie, avec une nouvelle baisse de 7 % à seulement 1439 unités écoulées. Les PAC sol/eau et sol/sol souffrent le plus, là où les PAC eau/eau et eau glycolée/eau sont en hausse de 10 %.


DRV de faible puissance

Le marché de la climatisation commerciale et du petit tertiaire ne sont pas en reste avec une progression de 17 % pour les DRV. PAC & Clim’Info s’attend, pour la 6e année consécutive, à un nouveau record. Les DRV de faible puissance (moins de 6 CV, soit 15 kW), qui n’existaient pas il y a seulement 6 ans, représentent aujourd’hui un tiers de ventes. Les cassettes totalisent toujours la moitié des unités intérieures.
Pour les splits de plus de 17,5 kW, principalement installés dans les surfaces commerciales périurbaines, la croissance est plus timide (1 %) et la tendance aux solutions multisplits (77 % des ventes).
Enfin, pour le grand tertiaire, l’industrie et les hôpitaux, après une année 2018 contrastée, le marché repart à la hausse avec une progression de près de 10 % en volume. Les petites puissance (< 100 kW) progressent à nouveau après une forte baisse en 2018. Le moyen tertiaire affiche une légère baisse tandis que le grand tertiaire et l’industrie continuent leur belle croissance initiée en 2018.

Commentaires

2019, une nouvelle année faste pour les pompes à chaleur

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur