En direct

2 400 t d’acier lancées à travers la vallée

Olivier Baumann |  le 17/06/2011  |  Haute-LoireFrance entièreHaute-GaronneRhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Haute-Loire
France entière
Haute-Garonne
Rhône
Valider
Ouvrage d’art -

Mariant l’acier et le béton, le viaduc de Taulhac s’intègre au contournement routier du Puy-en-Velay. Long de 422 m, c’est l’un des plus grands ouvrages d’art actuellement en construction en France.

Le contournement du Puy-en-Velay (Haute-Loire) sera, début 2014, le nouveau maillon de la RN88, la route express reliant Lyon à Toulouse. Longue de 9,4 km, la section à 2 x 2 voies sous maîtrise d’ouvrage de la Dreal Auvergne comptera onze ouvrages d’art, dont deux non courants. Le viaduc traversant le vallon de Taulhac sur 422 m, est le plus imposant des deux. Après deux appels d’offres annulés en 2006 et en 2007, le troisième appel d’offres est remporté en 2009 sur une solution mixte acier-béton par un groupement associant Bouygues TP Région France et CBR TP (groupe Vinci) à l’entreprise de construction métallique Gagne (groupe Montauroux), implantée au Puy-en-Velay. Le chantier démarre en janvier 2010, pour une durée de vingt-quatre mois. Alors que les travaux de fondation ont été réalisés dans un sous-sol chahuté (voir page 34), les quatre piles de béton commencent à sortir de terre à l’été 2010. La charpente métallique du tablier bipoutre est quant à elle assemblée sur une plate-forme dédiée à l’arrière d’une des culées (voir ci-dessous). Les 19 tronçons de 12 à 31 m de long qui la constituent sont conçus, fabriqués, mis en peinture et montés dans l’atelier de Gagne. Celui-ci présente un atout logistique imparable puisque 500 m le séparent du chantier ! Une fois les tronçons assemblés sur le site, le tablier est lancé à travers le vallon pour atteindre l’autre rive (voir ci-contre). Alors que le troisième lançage est intervenu fin avril, l’accostage final est prévu début juillet. Il ne restera plus alors qu’à couler en place le hourdis en béton armé puis à installer les équipements, la livraison du viaduc étant prévue pour janvier 2012.

PHOTO - 562114.BR.jpg
PHOTO - 562114.BR.jpg - © DIR MASSIF CENTRAL/SOBERCO
PHOTO - 562115.BR.jpg
PHOTO - 562115.BR.jpg - © DIR MASSIF CENTRAL/SOBERCO
Fiche technique

Maître d’ouvrage : Dreal Auvergne. Maître d’œuvre : DIR Massif Central/Service ingénierie routière du Puy-en-Velay. Etudes de conception et contrôles extérieurs des travaux : Cete de Lyon. Etudes géotechniques : CEBTP. Conception architecturale : Soberco (Lyon). CSPS : Iris/Apave. OPC : GNI . Groupement d’entreprises : Bouygues TP-Région France/Campenon Bernard CBRTP/Gagne. Fournisseur acier : Dilling GTS. Fournisseur béton : DDF, Vicat. Coût du contournement : 170 millions d’euros TTC. Coût du viaduc de Taulhac : 14,1 millions d’euros HT (génie civil : 8 millions d’euros, charpente métallique : 6,1 millions d’euros).

Cet article fait partie du dossier

Viaduc de Taulhac

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur