En direct

19 projets labellisés EcoQuartier en 2014
Les lauréats du label EcoQuartier 2014 - © © Timothée L'Angevin

19 projets labellisés EcoQuartier en 2014

Timothée L'Angevin |  le 18/12/2014  |  AménagementBâtimentEtatParisLandes

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Performance énergétique
Aménagement
Bâtiment
Etat
Paris
Landes
Marne
Energie
Architecture
Technique
Valider

Jeudi 18 décembre, pour la deuxième édition du label EcoQuartier, 19 programmes d'aménagement ont été récompensés par la ministre du Logement, Sylvia Pinel. 53 opérations ont été diplômées « engagées dans la labellisation ».

La ministre du Logement Sylvia Pinel a remis, jeudi 18 décembre, le label EcoQuartier 2014 à 19 programmes d'aménagement, présents dans 13 régions. 53 opérations ont reçu le diplôme « engagé dans la labellisation » et ont ainsi vocation à obtenir le label dans les prochaines années. « Les éco-quartiers sont une réponse à l'amélioration de la qualité du cadre de vie ainsi qu'aux impératifs environnementaux et climatiques », a précisé la ministre devant une centaine d'élus rassemblés dans la Maison de la Chimie (Paris 7ème), soulignant ainsi les engagements du gouvernement sur le plan écologique.

Le label EcoQuartier a pour objectif de récompenser les projets d'aménagement et d'urbanisme durables et représente un gage d'exemplarité pour les collectivités et les établissements publics engagés dans cette démarche. Pour l'obtenir, les territoires doivent respecter la « Charte des éco-quartiers » qui s'articule autour de vingt engagements réunis en quatre thèmes : démarches et processus, cadre de vie et usages, développement territorial, préservation des ressources et adaptation aux changements climatiques.

Levier pour la relance de la construction

Créé fin 2012, le label a été attribué pour la première fois en septembre 2013. A cette occasion, 13 opérations ont été labellisées et 32 projets ont reçu le diplôme « engagé dans la labellisation ». Parmi eux, sept ont obtenu le label cette année.

En tout, 41 620 logements ont été construits ou rénovés, pour un total de 111 531 logements en projet. Un levier fort pour la relance du secteur de la construction, estime Sylvia Pinel :« Les éco-quartiers représentent une activité énorme pour les entreprises et les artisans ainsi que la pour la croissance de la France. »

Des éco-quartiers toujours plus performants

La ministre a rappelé qu'il n'existe « pas de portrait-type de l'éco-quartier. Grande collectivité, ville moyenne, village en milieu rural, quartiers neufs ou en renouvellement urbain, ils sont pluriels. » La diversité des programmes d'aménagement labellisés en est justement l'exemple. Du vaste projet Andromède à Blagnac et Beauzelle (Haute-Garonne), qui prévoit la construction de 4 000 logements et 200.000 m² de tertiaire sur 210 hectares, à la réhabilitation d'une ancienne ferme de 800 m² dans le centre des Forges (Vosges), les enjeux sont distincts.

Mais les projets ont tous le même objectif : créer des éco-quartiers toujours plus performants tant sur le plan énergétique que sur le cadre de vie. Les porteurs de ces projets anticipent les réglementations thermiques et placent les énergies renouvelables et l'habitat passif au centre de leurs préoccupations. Les 2 700 logements de l'éco-quartier Ginko-Les Berges du Lac, près de Bordeaux, utilisent comme source d'énergie une chaudière biomasse qui tourne en circuit court avec la filière bois des Landes. La ville de Reims a décidé de son côté de diviser par deux la charge de chauffage des 530 logements de la zone urbaine sensible de Croix-Rouge-Pays de France qu'elle réhabilite.

Une vitrine à l'international

Sylvia Pinel a salué l'engagement des élus et a souhaité conforter cette mobilisation en lançant une troisième vague de labellisation qui se déroulera tout au long de l'année 2015. Les acteurs bénéficieront de l'expertise de l'Institut de la Ville durable qui permettra de coordonner l'ensemble des acteurs et fédérer les initiatives et les savoir-faire existants.

La ministre souhaite ainsi faire des éco-quartiers une vitrine en France et à l'international, notamment dans le cadre de la Conférence climat de Paris 2015.

Evaluation nationale des éco-quartiers

Une première méthode d'évaluation des éco-quartiers a été élaborée en 2014 avec l'appui du CSTB et en partenariat avec le Cerema et l'Ademe, portant sur trois engagements de la Charte: la sobriété énergétique, la préservation de ressources en eau et la réduction de la production de déchets. Cette méthode sera testée au premier semestre 2015 sur les 13 premières opérations labéllisées.

Les travaux de recherche se poursuivent en vue de proposer une méthode nationale d'évaluation couvrant l'ensemble des engagements de la Charte. Ils visent à mesurer l'atteinte des objectifs que s'étaient fixés les collectivités, évaluer l'impact des éco-quartiers sur les politiques publiques et mieux comprendre leur fonctionnement.

Commentaires

19 projets labellisés EcoQuartier en 2014

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur