En direct

179 783 habitants - Edouard Philippe s’attaque à l’exode démographique

R. G. |  le 11/04/2014  |  Collectivités localesSeine-Maritime

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Seine-Maritime
Valider

Sommaire du dossier

  1. 166 242 habitants - Hubert Falco poursuivra la recomposition du centre-ville
  2. 115 879 habitants - Jean-Louis Fousseret combattra la précarité énergétique
  3. 439 553 habitants - Jean-Luc Moudenc lancera une 3e ligne de métro
  4. 105 382 habitants - Laurent Hénart devra faire battre Nancy Grand Cœur
  5. 118 238 habitants - Jean-Marc Pujol à la reconquête de la Têt
  6. 113 128 habitants - Yvon Robert fait le choix des écoquartiers
  7. 157 424 habitants - Eric Piolle infléchira les grands projets d’urbanisme
  8. 2 274 880 habitants - Anne Hidalgo vise les 10 000 logements par an
  9. 268 244 habitants - Philippe Saurel veut « réparer la ville »
  10. 134 860 habitants - Olivier Bianchi défend l’emploi BTP et rejette les PPP
  11. 107 762 habitants - Didier Paillard repensera le centre-ville
  12. 272 222 habitants - Roland Ries maintiendra le cap vers le Rhin
  13. 235 891 habitants - Alain Juppé veut construire 3 000 logements par an
  14. 110 351 habitants - Jean Rottner accélérera la reconversion des friches
  15. 140 138 habitants - Emile-Roger Lombertie rêve d’un barreau LGV
  16. 148 803 habitants - Christophe Béchu revoit à la baisse les grands projets
  17. 208 033 habitants - Nathalie Appéré joue la carte des grands équipements
  18. 151 672 habitants - Alain Millot développera la construction sociale
  19. 184 984 habitants - Arnaud Robinet renonce à requalifier l’ex-autoroute A4
  20. 491 268 habitants - Gérard Collomb lancera dix grands projets au cours de son troisième mandat
  21. 137 027 habitants - Brigitte Fouré enterre le dossier du tramway
  22. 148 179 habitants - Jean-Paul Fournier parie sur le tram
  23. 175 203 habitants - Gaël Perdriau redéfinit les priorités d’aménagement
  24. 116 220 habitants - Pierre-Christophe Baguet à fond sur l’île Seguin
  25. 179 783 habitants - Edouard Philippe s’attaque à l’exode démographique
  26. 63 148 habitants - Nicolas Daragon renonce à enfouir l’autoroute
  27. 859 367 habitants - Jean-Claude Gaudin veut bâtir une métropole euroméditerranéenne
  28. 108 793 habitants - Joël Bruneau reporte le nouveau tramway
  29. 134 633 habitants - Serge Babary veut redynamiser le centre-ville
  30. 87 906 habitants - Alain Claeys mise sur les transports et la rénovation urbaine
  31. 348 195 habitants - Christian Estrosi face au défi des transports
  32. 119 962 habitants - Dominique Gros approfondira les mutations urbaines
  33. 233 214 habitants Martine Aubry maintiendra le cap sur les investissements
  34. 287 845 habitants - Johanna Rolland table sur la transition énergétique
  35. 104 282 habitants - Georges Mothron privilégiera la baisse d’impôts
  36. 140 547 habitants - François Cuillandre pousse la cité internationale
  37. 143 240 habitants - Jean-Claude Boulard mise sur les projets porteurs de recettes
  38. 114 185 habitants - Serge Grouard abandonne les «grands travaux»
  39. 144 274 habitants - Maryse Joissains va fluidifier la circulation
  40. 92 078 habitants - Cécile Helle relancera le logement social
  41. 43 539 habitants - Gilles Simeoni conduira des chantiers structurants
  42. 67 477 habitants - Laurent Marcangeli va libérer du foncier
  43. 103 068 habitants - Patrice Bessac agira sur le prix de l’habitat
Le Havre -

Dans une ville portuaire qui vote traditionnellement à gauche - la preuve est apportée lors de chaque scrutin présidentiel -, Edouard Philippe (43 ans), député UMP, a provoqué la surprise en étant réélu, dès le premier tour, maire du Havre (Seine-Maritime). Explication la plus simple : une opposition divisée et manquant de fortes personnalités.

De la personnalité, cet énarque diplômé de Sciences Po n’en manque pas et, incontestablement, il a su rapidement trouver ses marques dans le sillage de son mentor, Antoine Rufenacht. Ce dernier lui confie les manettes de la Ville en 2010, en cours de mandat. Edouard Philippe siégeait depuis 2001 à la fois au conseil municipal et au conseil communautaire de l’agglomération havraise (Codah).
L’ancien ministre, qui avait raflé la ville au PCF en 1995 après 30 ans de joutes, lui avait bien préparé le terrain en faisant « venir des grues dans la ville » et en lançant en série les opérations structurantes : Espace Coty (1996), Docks Café (1998), Docks Océane (2000), inscription des quartiers Perret au patrimoine mondial de l’Unesco (2005), centre commercial des Docks Vauban (2009), stade Océane (2012) et tramway (2012). Il y a plus maigre comme bilan !

Filière pour l’éolien en mer

Les seules opérations qu’Edouard Philippe a lui-même lancées - mais qui étaient programmées - sont la rénovation (en cours) du « Volcan », scène emblématique de la ville due au crayon d’Oscar Niemeyer, et la livraison de la Smac Tetris (2013) dans l’enceinte du fort de Tourneville.
Parallèlement à sa carrière politique plutôt fulgurante, Edouard Philippe a également mené un cursus professionnel déjà riche qui l’a notamment amené au poste de directeur des affaires publiques chez Areva.
On peut donc raisonnablement supposer qu’il n’est pas totalement étranger au choix du géant industriel d’installer, au Havre, « Porte Océane », les usines de sa filière dédiée à l’éolien offshore, même si les atouts stratégiques du deuxième port français ont sans doute joué pour beaucoup.
Malgré tous ces succès, Edouard Philippe se trouve face à un chantier délicat, son plus difficile peut-être. Le Havre, qui comptait plus de 200 000 habitants dans les années 1960, n’en dénombre plus de 175 000 au dernier recensement (2010). Les raisons de cet exode progressif et régulier sont multiples et bien identifiées. Mais la parade qui permettra d’inverser la courbe n’est pas simple à mettre en œuvre.

PHOTO - 787678.BR.jpg
PHOTO - 787678.BR.jpg - © Eric Houri
Son équipe

Alexandra Ruiz, chef de cabinet François Cavard, directeur général des services Luc Lemonnier, adjoint chargé de l’urbanisme Yves Huchet, adjoint chargé de la voirie Marc Migraine, adjoint chargé de l’environnement et des nouvelles technologies

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 07/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur