En direct

130 000 m2 de commerces à bâtir

Michel Couartou |  le 02/12/2011  |  Bouches-du-RhôneCollectivités localesAlpes-Maritimes

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bouches-du-Rhône
Collectivités locales
Alpes-Maritimes
Valider
Marseille -

Le Marché international des professionnels de l’implantation commerciale (Mapic), qui vient de se tenir à Cannes, a permis à la Ville de Marseille de présenter ses nombreux projets de centres commerciaux. L’objectif avoué est de recentrer sur le territoire de la commune une offre commerciale attractive. La mairie estime en effet à près d’un milliard d’euros la « fuite du chiffre d’affaires » que les Marseillais dépensent dans les centres commerciaux périphériques, hors commune.

Des projets concentrés le long du littoral

La nouvelle offre commerciale se concentre principalement le long du littoral, sur le périmètre d’Euroméditerranée. Elle profite de la dynamique des « Terrasses du Port », un centre commercial porté par le Britannique Hammerson, construit en pilotis au-dessus de l’espace portuaire. Les « Terrasses » ont nécessité près de 400 millions d’euros d’investissement et accueilleront en 2014 plus de 150 boutiques sur 40 000 m 2 . Au sud, face au môle J4 du port, le promoteur LC2I réhabilite les voûtes en pierre situées sous le parvis de la cathédrale de la Major. Le site accueillera des commerces de luxe ouverts sur la promenade en cours d’aménagement, le boulevard du Littoral. LC2I investit 23 millions d’euros dans l’opération (5 000 m 2 de boutiques). Les travaux débutent ces jours-ci pour une ouverture en 2013.
Tout près de là, la rue de la République poursuit sa rénovation. Les deux grands propriétaires de la rue, Atemi et ANF, ont annoncé leur association pour promouvoir ce qu’ils appellent « le plus grand centre commercial d’Europe à ciel ouvert », 300 boutiques sur 80 000 m 2 . Atemi vient de débloquer un investissement de 200 millions d’euros pour les derniers travaux qui devraient être terminés fin 2014.
Cerné par ces offres commerciales nouvelles, l’immeuble des Docks, navire amiral de l’opération Euroméditerranée, ne pouvait que réagir. Acheté par JP Morgan Asset Management en 2007 pour 210 millions d’euros, le bâtiment accueille essentiellement des bureaux. Avec un budget de 40 millions, Constructa Urban Systems, mandaté par JP Morgan, prévoit de transformer son rez-de-chaussée en galerie commerciale de 21 000 m², un projet dessiné par le cabinet milanais 5   1AA. Les travaux sont prévus à l’été 2012 pour une ouverture fin 2013.

PHOTO - 604881.BR.jpg
PHOTO - 604881.BR.jpg - © Constructa/Exmagin

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur