Projets

Le stadium de Toulouse en chantier en juin 2013

 La mairie de Toulouse a définitivement validé le projet de rénovation du Stadium lors du conseil municipal du 25 janvier. Dessiné par l’agence toulousaine Cardete & Huet, il va mobiliser un investissement de 41,5 millions d’euros TTC pour mettre aux normes l’équipement dans la perspective du prochain Euro de football en 2016.

Figurant parmi les villes organisatrices de l’Euro 2016, Toulouse en profite pour moderniser son Stadium et l’adapter à l’accueil de grands spectacles musicaux. Le projet initialement prévu autour de 35 000 places a été revu à la baisse avec un investissement quasiment divisé par deux établi aujourd’hui à 41,5 millions d’euros TTC. Finalement, en octobre 2015, après sa rénovation, l’équipement disposera d’une jauge globale à 33 150 places conforment au cahier des charges de l’UEFA, « quelques 1 200 places en moins, mais avec plus de confort et de visibilité, en toute sécurité et avec une pelouse refaite et pérenne », présise-t-on à la mairie.

Le cabinet d’architectes toulousain Cardete & Huet pilotera ce projet qui prévoit plusieurs évolutions majeures. Parmi elles, la démolition et la reconstruction des gradins bas et des locaux attenants, et refonte totale de la pelouse. Grâce aux travaux qui doivent commencer en juin 2013, le stadium sera également doté d’un espace scénique sur la pelouse côté est. Protégée, elle sera réservée aux spectateurs debout et sera délimité par une bande périphérique de circulation.

La restructuration de l’équipement, créé en 1937 sur l’île du Ramier à Toulouse, est la première pierre du projet urbain Grand parc Garonne visant à réaménager les berges et îles de la Garonne. Ainsi, le stadium sera plus accessible grâce à la création d’une station de tramway à proximité, d’un deuxième parvis d’entrée, côté Est, et d’une passerelle piétonne entre l’île et le quartier d’Empalot. Pour ce dernier ouvrage, la maîtrise d’ouvrage a lancé un concours de maîtrise d’oeuvre pour désigner en juin le lauréat.

L’Etat maintient sa participation initiale de 6 millions d’euros.  Le Conseil régional de Midi-Pyrénées et le Conseil général de la Haute-Garonne se sont apportés chacun à apporter 6,4 millions d’euros, tandis que la participation de la communauté urbaine Toulouse Métropole s’élève à 7,9 millions d’euros et celle de la mairie de Toulouse à 8 millions d’euros.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X