Environnement Infraction

Une pollution ne constitue pas un vice caché si elle ne rend pas le bien impropre à sa destination

Mots clés : Jurisprudence

Retrouvez ci-dessous l’une des jurisprudences commentées dans le magazine Le Moniteur n° 58335.

Une société a acquis un fonds de commerce de sablage de pièces métalliques. Elle a ensuite été mise en demeure par la mairie de déployer des solutions pour que le dégagement de poussière généré par l’activité ne soit plus une source de pollution environnementale. Elle a donc voulu remettre en cause la vente du fonds de commerce, en invoquant un vice...

Vous devez être abonné au Moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X