Environnement Usine AZF

Un doute sur l’impartialité du juge conduit à l’annulation de la condamnation

Retrouvez ci-dessous l’une des jurisprudences commentées dans le magazine Le Moniteur n° 5807.

L’explosion intervenue dans l’usine AZF a fait trente et un morts et de nombreux blessés. Par un arrêt du 24 septembre 2012, la cour d’appel de Toulouse a condamné la société responsable de l’exploitation du site à 225 000 euros d’amende et son ancien directeur à trois ans de prison et 45 000 euros d’amende. Ces derniers se sont...

Vous devez être abonné au Moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X