Administration

Silence vaut acceptation : les procédures intéressant le BTP

Mis à jour au 19 février 2016.

Dans le cadre du « choc de simplification », le principe du silence de l’administration valant acceptation a été fixé par la loi n° 2013-1005 du 12 novembre 2013. Une petite révolution juridique puisqu’il se substitue à la règle « silence vaut rejet », vieille de 150 ans. Entré en vigueur depuis le 12 novembre 2014 pour l’État et ses établissements publics, ce principe est désormais applicable aux collectivités territoriales et aux organismes chargés d’une mission de service public. La rédaction du Moniteur a établi la liste des « procédures BTP » pour lesquelles le silence vaut acceptation. 

 

Vous devez être abonné au Moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X