Commande Publique Domaine privé

Pour régulariser la vente, la commune n’avait pas à solliciter un nouvel avis du service des domaines

Mots clés : Jurisprudence

Retrouvez ci-dessous l’une des jurisprudences commentées dans le magazine Le Moniteur n° 5822.

En 2003, une commune a autorisé son maire à céder un immeuble faisant partie de son domaine privé. Cette délibération a été annulée par le juge administratif pour défaut de communication préalable aux conseillers municipaux de l’avis du service des domaines, émis en 2002, procédant à l’évaluation de ce bien....

Vous devez être abonné au Moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X