Commande Publique Projet d’aménagement

La signature d’une promesse de vente par un maire n’est pas créatrice de droits

Retrouvez ci-dessous l’une des jurisprudences commentées dans le magazine Le Moniteur n° 5815.

 

Un conseil municipal a autorisé son maire à signer une promesse unilatérale de vente pour un terrain appartenant à la commune. Cet acte ayant été signé, la commune a décidé, deux ans plus tard, de dénoncer cette promesse de vente, avant que l’option ait été levée par l’acquéreur. Le bénéficiaire de cette promesse de vente a contesté devant le juge...

Vous devez être abonné au Moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X