Autres

Ziad Nehme, Créateur de Pervaya

Mots clés : Création d'entreprise - Grand âge - Handicap

Il remplace l’assistance à domicile par de l’électronique

Pour Pervaya, entreprise de téléassistance au service des personnes isolées, le passage par l’incubateur parisien Télécom Entrepreneurs est déjà une affaire ancienne. Quatre ans après sa création, la start-up développe une approche commerciale ambitieuse, basée à la fois sur des grands comptes (cession de licences à des opérateurs de télécoms ou de téléassistance…) et sur un réseau de revendeurs (boutiques de produits médicaux, sociétés de services à la personne…). « Nous avons également des contacts avec des assureurs, des sociétés d’HLM ou encore des promoteurs qui s’intéressent à la problématique du vieillissement de la population », indique son créateur, Ziad Nehme.

Respect de la vie privée

Baptisée Salveo, la solution qu’il propose est née d’un problème familial. « C’est en voyant ma mère s’inquiéter à l’idée qu’il pourrait un jour arriver quelque chose de grave à ses parents, isolés dans les montagnes du Liban, que j’ai compris l’intérêt qu’il y aurait à développer un système capable de se substituer partiellement au personnel aidant à domicile », raconte le fondateur et gérant de l’entreprise. Deuxième création de cet ingénieur X-Télécoms de 34 ans, Pervaya tire son nom du concept de « pervasive computing », autrement dit « d’informatique diffuse ».

En pratique, Salveo se compose de quatre capteurs de mouvements placés dans les pièces principales, d’un contact de porte d’entrée et d’un capteur de température. Tout en respectant la vie privée (absence de micro ou de caméra), ces capteurs radio sont capables de détecter une chute, une baisse de la mobilité, voire un problème de sommeil. Acheminées par voie téléphonique jusqu’à un serveur central, les données sont analysées par un logiciel expert qui déclenche si besoin une alerte vers un proche ou un professionnel de santé. « Ce système tranche avec les bracelets et pendentifs d’appel que beaucoup oublient, évitent de porter, ou encore refusent d’actionner par peur d’aller à l’hôpital, souligne Ziad Nehme. Notre solution est plus discrète et plus efficace. »

Pour les particuliers, l’installation ne revient qu’à une centaine d’euros environ, auxquels s’ajoutent 39 euros d’abonnement mensuel. « Sur un an, cette solution ne revient pas plus cher qu’une seule journée d’hospitalisation », souligne le créateur.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

L'ENTREPRISE

Date de création : juin 2005.

Activité : développement et commercialisation de solutions de suivi et de téléassistance pour les personnes âgées ou handicapées.

Statut : SARL au capital de 45 980 euros, détenu par le fondateur (plus de 80 %), des fonds d’investissement ISF et des business angels.

Chiffre d’affaires 2008 : 50 000 euros.

Effectif : six personnes.

Siège : Suresnes.

Site : www.pervaya.com

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X