Territoires

Yvelines Le tram veut passer dans Poissy

Le tram-train de la Tangentielle Ouest doit améliorer les déplacements dans les Yvelines en reliant Nord et Sud. Connectée aux RER A et C, la phase 1 reliera Saint-Cyr-l’Ecole à Saint-Germain-en-Laye RER, tandis que la phase 2 doit assurer la jonction entre Saint-Germain-en-Laye Grande Ceinture et Achères-Ville. Mais, alors que les travaux de la phase 1 doivent démarrer fin 2016, le second tronçon est de nouveau soumis à la concertation : à l’issue de l’enquête publique de 2014, un tracé dans Poissy a été préféré pour desservir 37 000 habitants et salariés (au lieu de 7000 en contournant la ville), tout en permettant la connexion au RER A et au futur RER E ainsi qu’un accompagnement du développement urbain, qu’il s’agisse du centre-ville (380 appartements attendus) ou du futur quartier Rouget-de-Lisle (2 000 logements, 9 000 m2 d’équipements publics, activités et commerces d’ici 2035).

Inquiétude des riverains.

Le conseil départemental et la municipalité soutiennent ce tracé, dont le président Pierre Bédier (LR) et le maire Karl Olive (LR) étaient allés plaider la cause auprès de Jean-Paul Huchon (PS), alors président de la région, et du Stif (Syndicat des transports d’Ile-de-France), qui l’avait approuvé à l’unanimité. Seulement, traverser Poissy suscite la crainte des riverains de la RD 190, un boulevard étroit sur une portion qui ne pourra voir circuler tram, voitures, piétons et vélos sans un travail de façade à façade et de probables expropriations. Arrivant de Saint-Germain-en-Laye par les voies de la ligne désaffectée et traversant le golf, le train deviendra tram pour sa traversée dans Poissy, jusqu’à la sortie du quartier Saint-Exupéry (autre écueil avec un éventuel viaduc à créer, refusé par les habitants) pour redevenir train et rejoindre la gare d’Achères-Ville. Porté par la SNCF, le Stif et la RATP, ce projet sera financé par l’Etat, la région et le département ; le coût est estimé à 307 millions d’euros (phase 1) et 216 millions (phase 2). La concertation s’achève le 8 avril.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X