Régions

Yvelines L’Opievoy développe son offre en zone rurale

L’Office public interdépartemental d’HLM de l’Essonne, des Yvelines et du Val-d’Oise (Opievoy) a récemment livré 6 logements locatifs sociaux (5 PLA et un PLATS) à Marcq (Yvelines), une commune de 509 habitants. C’est la seconde opération de ce type pour l’office. En 1996, il avait déjà réalisé un programme de 14 pavillons PLA (dont 5 en acquisition-amélioration dans un ancien corps de ferme) à Villiers-le-Mahieu, un village voisin de 620 habitants. Dans les deux cas, les maires souhaitaient maintenir la population sur place, en particulier les jeunes, et avaient à ce titre effectué de nombreuses démarches, auprès du conseil général et de la préfecture, pour que les logements soient en priorité affectés aux personnes résidant dans leur commune ou dans celles du canton de Montfort l’Amaury.

« Nous allons continuer à construire des logements sociaux en zone rurale car cela correspond à un réel besoin, explique Patrick Beltrame, adjoint au directeur de la maîtrise d’ouvrage à l’Opievoy. Mais nous ne nous sommes fixé aucun objectif quantitatif. Tout dépendra de la demande des maires ».

En mai 1998, 11 PLA seront livrés à Orgerus (2 200 hab.) et au second semestre l’Opievoy achèvera un programme de 23 PLA à Neauphle-le-Château (2 500 hab.).

PHOTO : A Villiers-le-Mahieu, l’Opievoy a livré quatorze pavillons PLA. Architecte : Jean-Louis Martin.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X