Autres

Xavier Guillot, professeur à l’ENSA Saint-Étienne, responsable du réseau « Espace rural et projet spatial* » « Le partage des compétences interdisciplinaires et l’échange avec les acteurs locaux sont fondamentaux »

Mots clés : Aménagement rural

Quelle est la place des territoires ruraux dans les écoles d’architecture ?

Elle est aujourd’hui minoritaire et fragile. C’est pourquoi nous avons constitué le réseau scientifique interdisciplinaire « Espace rural et projet spatial » qui regroupe six Ensa (Bordeaux, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Nancy, Paris-Belleville, Saint-Étienne et Rouen), trois écoles du paysage (Angers, Blois et Versailles) et deux écoles d’ingénieur agronome (AgroParisTech Clermont-Ferrand et Nancy). En école d’architecture, l’enseignement du projet est souvent dominé par les questions propres à la ville et à la densité, généralement subordonné à une forme « d’urbanocentrisme culturel ». Nous offrons une autre approche du projet, par le territoire et l’espace rural, en partageant cette réflexion avec d’autres disciplines.

Quelle est la particularité des enseignements que vous conduisez en territoires ruraux ?

Il y a d’abord ce partage de compétences interdisciplinaires. Mais il y a aussi les...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 241 du 14/04/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X