Territoires

Wallers-Arenberg Il était une fois un prince mécène…

Après deux ans de travaux conduits par l’architecte Nathalie T’Kint, la salle des fêtes d’Arenberg (Nord), bâtiment minier inscrit aux Monuments historiques et à l’inventaire du Patrimoine mondial de l’Unesco, a rouvert ses portes le 3 juin. Cette rénovation visait à corriger des désordres structurels, à sauvegarder des éléments décoratifs d’exception (tuiles type Montchanin, décors en céramique de Charles Fourmaintraux de Desvres) et à rendre au bâtiment sa fonctionnalité originelle en l’adaptant aux normes actuelles. D’un montant de 3,5 millions d’euros, ce chantier a la particularité d’avoir été financé par des fonds publics (Etat, réserves parlementaires, etc.) et privés (souscription volontaire auprès de la Fondation du Patrimoine). Le prince Pierre d’Arenberg a ainsi abondé à hauteur de 70 000 euros. La salle portera donc désormais son nom.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X