Dossier

Vurpas architectes et AIA Maison d’arrêt de la Santé Paris

Mots clés : Architecte

L’extrême densité de la maison d’arrêt de la Santé – 2,8 ha pour 800 détenus au terme de la restructuration – rend sa modernisation complexe. Pour autant, cet établissement fait preuve encore de qualités architecturales remarquables. Lors de sa construction, en 1867, l’architecte Emile Vaudremer a su habilement tirer parti de la forme trapézoïdale du terrain et de son dénivelé pour mixer les deux typologies d’encellulement qui prévalaient à l’époque, le système auburnien (le quartier haut) et le système pennsylvanien (le quartier bas). Si la Santé n’a jamais fait l’objet d’un classement patrimonial, il est décidé de conserver et restaurer certains éléments symboliques forts, à l’instar de la porte d’entrée et du mur d’enceinte en pierre meulière, ...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 246 du 13/11/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X