Technique et chantier Equipement et habitat

Volumes imbriqués pour une halte-garderie et des logements

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Béton - Bois - Enfance et famille - ERP sans hébergement - Gros oeuvre - Produits et matériaux - Second oeuvre - Technique de construction

Enserrée dans un gabarit urbain contraignant, cette opération mixte associe en façade le béton enduit, le bardage bois, le verre armé et des plaques d’Eternit.

Au cœur du XIe arrondissement de Paris, non loin de la Bastille, l’immeuble de l’Allée Verte a été conçu par l’agence Clermont Architectes. Inscrite sur une parcelle d’angle carrée de 17 m de côté, l’opération comprend deux entités distinctes : une halte-garderie de 25 places et six logements locatifs sociaux.

La halte-garderie occupe la majeure partie du rez-de-chaussée de l’édifice dont elle constitue le socle. Sur la rue principale, elle comprend un sas d’accès, le bureau de la directrice et un local poubelles. Les deux sections dévolues aux petits et aux grands donnent sur une bande de jardin de 6 x 17 m qui borde le mail de la rue piétonne transversale. Les espaces non accessibles aux enfants et au public, tels que l’office, la salle du personnel, les vestiaires et la buanderie, placés en fond de parcelle, s’articulent autour d’un patio central planté de 3,50 x 3,50 m servant de puits de lumière.
Les logements possèdent leur propre hall d’accueil, un ascenseur et divers locaux communs situés au niveau inférieur. Ils s’organisent en « L » autour d’une terrasse et se développent sur quatre niveaux de planchers. Si les deux premiers étages abritent trois F2 et un F3, les niveaux supérieurs logent un F4 et un F5 en duplex se prolongeant par de grandes terrasses. La structure, classique, du bâtiment se compose de voiles en béton armé coulés en place et isolés par l’intérieur avec 10 cm de laine de roche. Sur le plan architectural, « l’idée directrice du projet se fonde sur l’imbrication de deux volumes superposant l’équipement paré de bois et les habitations. Celles-ci sont dotées d’un mur en béton enduit de ton clair qui assure une continuité avec le bâti existant », explique l’architecte François Clermont.

Pignon en verre armé

Orientée au sud, la façade lisse sur rue est percée de loggias qui, « dilatant les espaces de cuisines », sont pourvues de menuiseries mixant aluminium et bois. Et l’insertion de plusieurs fentes en VEC (verre extérieur collé), disposées à la fois en saillie (cadres acier) et au même nu que le mur, tient compte de la faible largeur de la voie et de la proximité d’un bâtiment situé en vis-à-vis.
La façade latérale ouest résulte, elle, d’une contrainte urbaine imposant « que les logements ne surplombent jamais les espaces dévolus aux enfants, y incluant le jardin », comme le précise l’architecte. D’où la création d’une paroi translucide de trois hauteurs d’étage traitée en parement de verre armé Profilit (Pilkington) qui crée « un pignon non aveugle animé par un jeu de lumières, en octroyant aux pièces habitables une forte luminosité », ajoute-t-il.
Les façades des logements sont habillées de panneaux blancs (0,80 x 2,50 m) en Eternit (Naturalis), posés en écailles sur une fine ossature métallique et générant « une vibration et un jeu d’ombres ». Ces éléments intègrent des volets coulissants en Eternit (Urbanis), de deux couleurs – rouge et grenat -, qui protègent les baies vitrées.
Par ailleurs, l’aménagement intérieur de la halte-garderie, volontairement sobre, privilégie le placage en chêne non traité pour les cloisons et les portes. En complément, un bardage en bois équipe la façade jardin et se prolonge sur la rue en y insérant un claustra et une grille.
Cet immeuble fait l’objet d’une certification H & E (Habitat et environnement) délivrée par Cerqual, qui vise des thèmes environnementaux basés sur la performance énergétique.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : DFPE et SGIM mandataire (halte-garderie)/SGIM (logements).
Maîtrise d’œuvre : Clermont Architectes, François Clermont, architecte. CE, BET structure. Flugéclim, BET fluides. François Gandon, économiste.
Entreprise générale : AMT.
Surfaces : 205 m 2 HON (halte-garderie) 597 m 2 HON (logements).
Coût travaux : 596 000 euros HT (halte-garderie) 1 137 659 euros HT (logements).

Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X