Territoires Paris

Voies sur berges : métropole et région s’en mêlent

Valérie Pécresse, présidente du conseil régional, a installé le 12 septembre un comité d’évaluation de la fermeture des voies sur berges parisiennes dont elle a confié la présidence à Pierre Carli, médecin chef du Samu de Paris. Réunissant Airparif, Bruitparif, le Stif, l’IAU, l’ORS…, il rendra un premier rapport à la mi-octobre. De son côté, la Métropole du Grand Paris (MGP) a annoncé la mise en place d’un observatoire qui recueillera les relevés de pollution et de trafic routier au niveau métropolitain. Il restera en place pendant les six mois de période d’essai autorisée par le préfet de police.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X