Territoires Besançon

Vingt mois de travaux pour la ligne de bus en site propre

Mots clés : Transport collectif urbain

Un an et demi après la mise en service du tramway, le Grand Besançon complète la modernisation de son réseau de transports en commun avec une ligne en site propre (TCSP), de la gare centrale Viotte au pôle Temis. Le chantier, de 21,7 millions d’euros HT, se terminera en mars 2017. Mandataire du premier lot d’infrastructure, l’entreprise régionale Bonnefoy démarre les travaux le 1er février. Du fait d’une organisation en plusieurs lots géographiques, la consultation des entreprises se poursuit pour deux autres marchés d’infrastructure et d’espaces verts, jusqu’à la fin mars prochain.

Aménagements urbains. D’une longueur de 4,1 km, la ligne TCSP sera en site propre intégral seulement sur la moitié du parcours – la plus encombrée par la circulation automobile. Ailleurs, des aménagements sur les carrefours donneront la priorité au mode de transport collectif. Neuf nouvelles stations seront construites, sur le modèle de celles du tramway. Réalisés par Colas Est avec Roger Martin, les aménagements urbains comprennent le remplacement de tous les éclairages, confié à Eiffage Energie Alsace Franche-Comté.
Conditionné aux autorisations de la SNCF, l’élargissement du pont ferroviaire de la Gibelotte attendra l’année 2018, avec un appel d’offres en 2017. Dans l’immédiat, Demathieu Bard procède à la réfection de son étanchéité.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X