Régions

Vincent Fouchier, dga de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme « Grand Paris : la consultation a permis de faire accepter la densification »

Mots clés : Collectivités locales

A l’occasion de la publication de «Stratégies métropolitaines», le dernier « Cahier » de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU), Vincent Fouchier évoque la consultation sur le « Grand pari(s) de l’agglomération parisienne ».

Comment s’inscrit « Stratégies métropolitaines » (1) dans le débat actuel sur la métropole francilienne ?

Le débat sur l’avenir de l’Ile-de-France bat son plein avec le projet de schéma directeur (Sdrif), les propositions de l’Etat pour la région capitale, la consultation internationale sur le « Grand pari(s) de l’agglomération parisienne » ou encore la création du syndicat mixte Paris Métropole. Après avoir été pendant plusieurs mois présents dans ce débat de manière discrète – j’ai notamment été membre du conseil scientifique -, nous avons ressenti le besoin d’affirmer un certain nombre de convictions. Ce cahier nous permet de le faire en dehors de toute polémique et sans arrière-pensée.

Quelles sont ces ­convictions ?

Nous avons essayé d’affirmer la nécessité d’une cohérence d’ensemble pour prendre pleinement en compte le substrat de la métropole dans son épaisseur historique et dans toutes ses échelles spatiales. C’est pourquoi les directeurs de l’IAU ont, dans ce « Cahier » un peu particulier, écrit en binôme de manière à porter des regards croisés sur les enjeux métropolitains et les stratégies à mettre en œuvre. Nous avons aussi demandé à des experts étrangers de premier plan de participer à ce travail. Nous avons notamment interviewé Saskia Sassen (2) qui introduit la notion de « mégarégion », faisant écho à notre Bassin parisien. Enfin, nous proposons notre décryptage des acquis de la consultation du Grand pari(s), du point de la vue de la métropole régionale et en lien avec cette mise en cohérence.

Que retenez-vous des travaux des dix équipes ?

Les équipes ont donné des coups d’accélérateur ou des coups de projecteur dans des domaines dans lesquels les consensus autour du projet de schéma directeur sont difficiles, y compris dans la relation avec l’Etat. Je pense ainsi à la densification. Avant la consultation, l’Etat nous critiquait sur le fait que, dans ce document, nous n’ouvrions pas assez d’espaces à urbaniser. Or, aucune des dix équipes ne propose d’extension urbaine. Si la densification est aujourd’hui aussi fortement affirmée dans l’espace du débat politique, c’est parce que toutes les équipes, à la suite de la concertation sur le projet de Sdrif, ont largement appuyé cette idée-là. Elles ont permis de convaincre les acteurs encore réticents, et plus globalement le « grand public », en montrant les multiples manières de faire muter la ville ordinaire, à partir d’illustrations efficaces.

Quelles propositions ont surtout retenu votre attention ?

Sans exclusive, je peux citer Studio 09 et LIN qui ont relevé le challenge d’un travail de caractère à la fois scientifique et opératoire. Les propositions pour une ville « perméable », en effaçant les fractures, en la maillant d’une manière fine, ouvrent un champ d’action riche en perspectives. Les idées sur la renaturation sont également intéressantes, aussi bien pour lutter contre le réchauffement climatique que pour encourager la mutation de la ville ordinaire. Pour mûrir ces acquis, nous accompagnons la région dans des conférences autour de l’exposition itinérante en Ile-de-France et dans un grand colloque le 1er octobre (« L’Ile-de-France 2030 »).

Tout à l’heure, vous avez évoqué le Bassin parisien.

En effet, nous investissons en profondeur le Bassin parisien, car nous considérons qu’il s’agit de l’une des échelles de la métropole francilienne, qu’il faut traiter en tant que telle. L’IAU est maître d’œuvre du cadre de référence stratégique des huit régions du Bassin parisien, bientôt finalisé. Le débat métropolitain se déplace !

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) «Stratégies métropolitaines », collection « Les cahiers » IAU, 18 euros (www.iau-idf.fr). (2) Professeur de sociologie et membre du Committee on Global Thougt, Colombia University.
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X