Métier

Vilogia mise sur l’accession

Mots clés : Gestion et opérations immobilières - Maîtrise d'ouvrage

Pour tenir ses objectifs de production, le bailleur social passe par la Vefa. Avant de développer la maîtrise d’ouvrage directe.

Vilogia veut produire 2 000 logements locatifs par an dans les zones tendues, et d’ici à 2020, 1 000 habitations en accession sociale à la propriété. « Nous avons identifié des projets à Marseille, Lyon, Bordeaux et Strasbourg », indique Philippe Rémignon, directeur général de l’entreprise sociale pour l’habitat (ESH). Pour tenir son pari, l’ESH passera par la vente en l’état futur d’achèvement (Vefa), notamment « sur les secteurs fraîchement en développement, où nous n’avons pas eu le temps de nous structurer », indique Philippe Rémignon.

Le bailleur social, historiquement basé en région lilloise, intervient désormais en Ile-de-France, et dans les métropoles de Bordeaux, Lyon ou encore Nantes. Si l’entreprise accorde plus facilement sa confiance aux « promoteurs nationaux, qui apportent plus de sécurité et tiennent mieux leurs délais », elle étudie chaque profil au cas par cas. « D’une région à l’autre, un même promoteur ne propose pas la même qualité », rappelle Alain Keller, directeur général adjoint et directeur de la coopérative Vilogia Premium, tout en précisant vouloir passer en maîtrise d’ouvrage directe le plus rapidement possible. A Lyon par exemple, plus de 60 % de la production était jusqu’à présent réalisée en Vefa. « En 2017, nous passerons sous la barre des 50 % », assure ce dernier.

75 % de lots séparés.

Lorsque Vilogia pilote ses chantiers, elle passe ses marchés en corps d’état séparés dans la majorité des cas (75 % des attributions en 2015). Sans surprise, la société fait appel « aux entreprises générales pour les opérations compliquées ou expérimentales ». Et, avec la réforme de la commande publique, la tendance s’alourdira. « L’allotissement deviendra la règle, rappelle Philippe Rémignon. Nous réserverons nos marchés aux entreprises générales pour les cas les plus difficiles. »

L’ESH travaille généralement avec des architectes qui ont fait leurs preuves, mais peut tester une jeune agence sur de petits programmes. L’ESH veut également se positionner sur des grands fonciers pour y déployer son savoir-faire d’aménageur. « Les grandes opérations d’aménagement représentent un meilleur point d’entrée dans les collectivités locales », estime Philippe Rémignon. Par ailleurs, Vilogia mise sur le rachat de patrimoine (1 100 habitations acquises en 2015) pour atteindre une taille critique (évaluée à 3 000 unités par territoire) et rentabiliser le déploiement d’agents de proximité sur son parc. Enfin, l’ESH se lance dans les programmes passifs. Après avoir déposé cinq permis de construire en 2015, elle compte faire grimper ce chiffre à dix d’ici à la fin de l’année 2016.

Contact : Philippe Rémignon, directeur général de Vilogia SA. contacter : sylvie.mahieu@vilogia.fr / 03.59.35.50.02 Alain Keller, directeur général de Vilogia Premium. Contacter valerie.desbarbieux@vilogia.fr / 03.59.35.51.03

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

65 000 habitations gérées par Vilogia, dont plus de 45 000 dans le Nord.
10 % de la production à venir en logement intermédiaire.
400 millions d’euros investis en 2015.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X