Annuel aménagement

Villes entre 10 000 et 50 000 habitants CERNAY (lauréat) Aménagement du parc des rives de la Thur

Mots clés : Aménagement paysager - Eau - Rénovation urbaine

Avec l’aménagement du parc des rives de la Thur, la Ville de Cernay a d’abord gagné un poumon vert de 12 hectares et un espace de loisirs. Mais pas seulement. Ce projet signe la reconquête des berges de la Thur, longtemps délaissées en raison des crues torrentielles de la rivière, et assure la suture urbaine entre les quartiers nord et sud de la ville. Le parc prend place au cœur d’un quartier de 60 hectares en cours d’aménagement (800 logements à terme et des équipements publics). Sa conception a été guidée par des principes environnementaux précurseurs pour l’époque : la gestion des eaux pluviales au moyen de bassins de stockage et de noues paysagères, le recours à des matériaux locaux et à des essences rustiques économes en eau et en entretien, la gestion des déblais et remblais sur place… S’étirant sur les deux rives, il décline des paysages contrastés – clairière, sous-bois, collection de saules… – balisés par des folies, les « nasses », en perchettes de saules.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

MICHEL SORDI

« Nous enregistrons une très forte fréquentation du parc des rives de la Thur par les différentes générations d’habitants de Cernay mais également par des visiteurs extérieurs. Situé à la charnière entre la montagne et la plaine, ce parc s’inscrit dans la politique de trame verte et de corridors écologiques de la région. Nous avons introduit des espèces végétales comme le sorbier ou certaines graminées qui fournissent à la faune la couverture et l’alimentation dont elle a besoin. La récupération des eaux pluviales contribuera également au maintien ou au retour d’espèces autochtones. »

ENCADRE

Laurent Naiken paysagiste

Les prix de l’aménagement urbain 2009

Trois séquences structurent la composition. A l’ouest, le parc des berges, ouvert et dégagé, pour la détente et les jeux ; au centre, la clairière urbaine, minérale ou en pelouse, située au cœur de la ZAC à proximité des équipements publics ; et à l’est, le jardin des rives, avec une végétation spécifique liée à la rivière et un paysage plus ou moins aquatique au gré de l’intensité des pluies.

ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : commune de Cernay et Domial, chargé d’opérations.Maîtrise d’œuvre : atelier Villes et Paysages.Coût : 3,5 millions d’euros.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X