Annuel aménagement

Villes de plus de 50 000 habitants STRASBOURG (lauréat) Grand projet de ville du quartier du Neuhof

Mots clés : Politique de la ville

Le grand projet de ville (GPV) du Neuhof a été amorcé en 2000, puis conforté par une convention Anru signée en 2005. Ce quartier de 800 hectares, situé très à l’écart de la ville, formé de part et d’autre d’une route nord-sud, présentait un parc de logements sociaux très dégradé et un grand isolement dû à l’absence de relations structurantes avec les quartiers environnants. L’atelier Lion a proposé une action de grande ampleur sur les espaces publics pour leur donner la même qualité qu’en centre-ville. Un axe est-ouest fortement paysager, le cours de la forêt, est créé qui vient couper l’avenue principale au centre du quartier, en formant un jardin public. Ce travail du sol est complété par les aménagements, dûs au paysagiste Alfred Peter, liés au tramway qui relie désormais le Neuhof au centre de Strasbourg. La restructuration complète de la voirie a posé les bases d’une transformation progressive du bâti. Les démolitions-reconstructions et l’utilisation de réserves foncières existantes ont permis de diversifier l’habitat : une consultation de promoteurs en 2006 a conduit à la construction de 180 logements. Une tour d’habitat qui devait être démolie est en cours de réhabilitation. Des entreprises se sont installées dans la zone d’activité de la Klebsau, créant de nouveaux emplois. A l’épicentre du quartier, un centre commercial a ouvert ses portes en 2008 près du jardin du carrefour Reuss. A l’entrée nord du quartier, la densification est bien amorcée : la construction de logements, commerces et immeubles d’activités fournit une façade cohérente à l’avenue du Neuhof.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Roland Ries

« L’exemple du Neuhof montre qu’un programme de rénovation urbaine peut dépasser la durée d’un mandat. Le processus a été mis en œuvre par nos prédécesseurs jusqu’en 2008 et je salue la qualité de leur travail. Il nous reste maintenant à investir 165 millions d’euros d’ici à 2014. Sous la conduite de mon adjoint Philippe Bies, nous avons mis en place une démarche de concertation qui va permettre d’amplifier la rénovation dans toutes les composantes du quartier. Je suis très heureux de pouvoir la mener avec des personnalités aussi fortes et motivées que Yves Lion et Claire Piguet. »

ENCADRE

YVES LION architecte-urbaniste

Ce projet a bénéficié depuis son lancement en 2000 d’un soutien municipal remarquable. C’est une remise à niveau d’un quartier enclavé et abandonné depuis de nombreuses années. Il n’y a pas de coup d’éclat ou de geste spectaculaire : notre travail a porté sur l’amélioration du quotidien en réorganisant et en requalifiant l’ensemble de la voirie et des espaces publics, en liaison avec l’arrivée du tramway. Ce qui a permis l’accueil d’activités, de nouveaux logements, d’un centre commercial…

ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : communauté urbaine de Strasbourg et Ville de Strasbourg.Maîtrise d’œuvre : Atelier Lion architectes-urbanistes (Yves Lion, Claire Piguet, Virginie Ploquin) et Ingérop.Coût : 240 millions d’euros.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X