Territoires

Villeneuve-d’Ascq Le groupe IRD aménage un parc tertiaire

Le groupe IRD (Institut régional de développement) a réalisé en 2014 un bénéfice consolidé en progression à 4,4 millions d’euros. Il va aménager un nouveau parc d’activités, dit « Le Jardin d’Eau », sur les 6 ha de l’ancien site du journal « La Voix du Nord » à la Pilaterie, à Villeneuve-d’Ascq. Ce programme de 45 000 m2 démarrera avec la construction du nouveau siège de Movitex (7 300 m2), un bâtiment figure de proue, à ossature bois et conçu par JVC Architecture, qui sera livré fin 2017. Un autre grand siège social (d’environ 4 000 à 6 000 m2) est en cours de négociation. Le groupe IRD, qui, à la fin de l’année 2014, était engagé dans 56 opérations immobilières représentant 222 millions d’euros de programmes, confirme ainsi sa triple vocation d’opérateur financier (co-investisseur), d’AMO et d’aménageur dans le tertiaire. Le groupe va également financer et piloter la construction du futur siège de KPMG (4 500 m2, Blaq Architectures) sur une parcelle de la Cité des Echanges à Marcq-en-Barœul.

Investissement régional.

Le pôle capital investissement du groupe a beaucoup moins investi en 2014 (11 millions d’euros) qu’en 2013 (21,6 millions), mais ses interventions auprès des entreprises régionales ont mieux résisté, à hauteur de 9 millions d’euros (contre 10,3 millions d’euros lors de l’exercice précédent). La filière construction est intervenue sur de nouvelles opérations chez le groupe Scarna et l’entreprise Quatannens (chauffage) et aidé à la reprise de Cobra Services (traitement de l’eau) ainsi qu’à celle de l’entreprise Duez (réseaux électriques) par le petit-fils de son fondateur Nicolas Loubatier.
Le groupe IRD, qui peut apporter jusqu’à 7 millions d’euros de fonds propres pour financer les entreprises de taille intermédiaire, a décidé d’élargir sa palette. Il va mettre à leur disposition un support d’obligations convertibles sans garantie. Pour ce faire, il a signé un partenariat avec la caisse de retraite complémentaire Humanis, qui, de son côté, utilisera des fonds de prévoyance. Le montant des opérations pourrait se situer entre 2,5 et 3 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X