Régions Cher

Vierzon détruit et construit pour redynamiser son centre

Mots clés : Bâtiment d’habitation collectif - Bâtiment d’habitation individuel - Maison individuelle - Monde du Travail

11 500 logements collectifs autorisés en Bretagne en 2016, en progression de 31,8 % sauf dans le Morbihan (- 19,5 %).

6 499 maisons individuelles autorisées dans la région Centre-Val de Loire en 2016, en hausse de 3,5 %.

5,2 % Taux de chômage du bassin d’emploi des Herbiers, en Vendée, qui reste le plus bas de France.

Après un premier programme lancé en 2008, la Ville de Vierzon vient de signer une nouvelle convention de renouvellement urbain à caractère régional. A la clé, pas moins de 26 M€ d’investissement, plus 5 M€ hors programme Anru, mobilisés pour redynamiser le cœur de ville. « Ces nouveaux moyens, considérables, vont permettre d’attaquer le problème sous trois angles : l’habitat, l’espace public et le commerce. Une approche qui n’aurait jamais été possible sans cette convention », se félicite le maire (PCF) Nicolas Sansu. L’une des opérations phares (5 M€) est la restructuration de l’îlot Brunet-Rollinat. Environ 4 000 m2

d’anciens logements et commerces désaffectés seront détruits et reconvertis en une vaste place publique « largement ouverte sur l’eau », qui accueillera un marché. Pour la requalification des espaces publics, la maîtrise d’œuvre a été confiée à l’agence parisienne QuAtro Architecture, qui possède une antenne à Vierzon.

Réhabilitations et rénovations. Deux autres projets vont également remodeler l’espace public à proximité : l’auberge de jeunesse va être réhabilitée et accueillera un restaurant social, tandis que la médiathèque sera agrandie et rénovée. Par ailleurs, 20 logements seront construits près de la gare par l’office public de l’habitat du Cher. D’autres seront détruits, notamment une tour de 59 logements dans la cité Gustave-Flourens, et plus de 400 autres seront résidentialisés ou réhabilités. Le bailleur France Loire (groupe Arcade) va mener une opération de rénovation d’une centaine de logements (résidence Larchevêque), tandis que l’OPH en réalisera une autre dans le quartier du Clos du Roy, où l’ancien centre commercial désaffecté de 800 m2 sera reconverti en centre social.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X