Actualité Bâtiment

Vers une stabilisation de l’activité en 2014

« Rien ne permet d’anticiper l’amorce d’une reprise à court ou moyen terme », a estimé Didier Ridoret (notre photo), le président de la Fédération française du bâtiment, lors d’un point conjoncture le 11 mars. Au vu de la chute des permis de construire et de la stabilisation des mises en chantier de logements – l’individuel souffrant plus que le collectif (voir p. 8) – et de la baisse contenue des démarrages de projets non résidentiels, la FFB table sur une stagnation de l’activité en 2014 (- 0,4 %). « La reprise ne peut passer que par un nouvel essor de la primo-accession à la propriété », soutient-elle, plaidant pour revenir à un « PTZ + originel » (40 200 PTZ + en 2013, 95 400 en 2011). Même en entretien-amélioration, l’activité reste hésitante du fait des atermoiements sur la TVA réduite : la FFB appelle ses adhérents à s’appuyer sur les soutiens publics pour structurer leur offre.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X