Dossier 1 Enjeux

Vers des bâtiments à la fois résilients et performants

Mots clés : Droit de l'environnement

L’amplification des catastrophes naturelles, et les nombreux dommages au cadre bâti et aux infrastructures qu’elle cause, représente un défi pour les professionnels de la construction. En outre, le secteur est directement concerné par la lutte contre le réchauffement climatique.

Début décembre, Paris accueillera COP21, la 21e conférence des Nations unies sur les changements climatiques. L’origine du drame en cours est résumée par les scientifiques du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) dans son 5e rapport : « Les concentrations atmosphériques des principaux gaz à effet de serre [GES] ont augmenté pour atteindre des niveaux sans précédent depuis au moins 800 000 ans. » Et en particulier, le CO2, essentiellement en raison du recours aux combustibles fossiles, de la production de ciment et de la déforestation.

Multiplication des phénomènes extrêmes

Ces dernières décennies ont été marquées par l’amplification de phénomènes météorologiques extrêmes, liée en partie au changement climatique, à l’image des cyclones extra-tropicaux Lothar et Martin qui ont affecté l’Europe de l’Ouest, fin décembre 1999. Le sud de l’Europe et le pourtour méditerranéen sont quant à eux frappés par la sécheresse, mais également par des épisodes brutaux de pluie...

Vous lisez un article de la revue CTB n° 342 du 13/05/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X