Régions QUESTIONS À

Véronique Galmiche, architecte et présidente de Qualité environnementale opérationnelle secteur Est – « L’interrégion Est mutualise ses formations environnementales »(Qeop’s Grand Est)

– Quel service apportera, d’ici à la fin de l’année, la mise en ligne des mémoires de vos 880 anciens stagiaires ?

Depuis son ouverture il y a un an et demi, le site de Qeop’s (1) permet déjà de partager et de mémoriser les supports pédagogiques des quatre organismes de formation à la qualité environnementale que nous fédérons en Alsace, Champagne-Ardenne, Franche-Comté et Lorraine (2). La mise en ligne des mémoires permettra de franchir une nouvelle étape qui profitera aussi bien au réseau des anciens stagiaires qu’à l’ensemble des publics intéressés, même si cette seconde catégorie ne pourra accéder au texte intégral qu’avec l’accord des auteurs.

– Dans une offre de formations environnementales en plein boom, quelles spécificités revendiquez-vous ?

Dès 2003, les associations fondatrices ont misé sur les échanges interprofessionnels entre stagiaires issus de l’architecture, de l’ingénierie, de la maîtrise d’ouvrage ou de l’industrie de la construction.
La richesse de la pédagogie s’appuie sur la diversité des points de vue autour d’un même sujet, toujours traité en fonction des besoins de l’utilisateur : sur le thème « bâtiment et santé », les stagiaires entendent aussi bien des allergologues que des spécialistes de l’assainissement ou des écomatériaux.
Reconnues par le ministère de la Culture, nos formations se distinguent par leur format : après vingt jours distillés au rythme de deux par mois, beaucoup de stagiaires ont changé leur pratique professionnelle et parfois même leur vie individuelle.

– Quels bénéfices tirez-vous de la dimension interrégionale de votre fédération ?

Tout en préservant les spécificités de chaque territoire, nos échanges réguliers nous permettent d’identifier les demandes émergentes et d’y apporter des réponses coordonnées. Dans les mois à venir, cette méthode s’appliquera aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, un des thèmes révélés par les universités d’été de Qeop’s, en juillet. Nos anciens stagiaires partagent avec nos organisations le besoin d’échanges interrégionaux, comme en témoigne la participation d’échantillons de tous les territoires aux rencontres que nous organisons dans nos quatre régions.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) www.qeops-grandest.org(2) Classe Quatre en Lorraine, Ajena Energies et Environnement en Franche-Comté, Institut de formation et de recherche des bâtisseurs en Champagne-Ardenne, Europe & Environnement en Alsace.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X